Genocide Museum | The Armenian Genocide Museum-institute
Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

Aurora Soutient la Réédition de «Ravished Armenia»



10.09.2020

Une subvention d'Aurora aidera le musée-institut du génocide arménien pour republier le livre d'Aurora Mardiganian dans une édition complétée notes

L'initiative Humanitaire Aurora est heureuse d'annoncer qu'elle soutiendra le Musée-Institut du Génocide arménien dans ses efforts sans précédent pour republier «Ravished Armenia» d'Aurora Mardiganian avec des références supplémentaires et des notes explicatives. Cette publication unique en arménien et en anglais marquera le début symbolique de la série Mémoires des survivants du génocide arménien, un projet marquant du Musée-Institut.


L' annonce



24.08.2020

Cher visiteur,

à partir du 26 août, le Musée du génocide des Arméniens reprend son travail. En raison des causes techniques le musée sera partiellement ouvert (seulement le premier étage), de mardi à dimanche, de 10h à 17h, la dernière entrée des visiteurs : 16h30. Afin de faire des travaux de désinfection et de climatisation, le musée sera fermé de 11 h 30 à midi et de 14h à 14 h 30.


Oncle Sam, Mère Arménie et les deux orphelins



12.06.2020

Cette photographie a pour sujet une campagne de dons en faveur des Arméniens affamés, organisée en 1917 par le Comité américain de secours aux Arméniens et aux Syriens du Proche-Orient, dans la ville américaine de Seattle. Quatre bénévoles ont revêtu les costumes de l'Oncle Sam (symbole des États-Unis), de Mère Arménie et de deux orphelins arméniens. Ils parcourent les rues de la ville, incitant les Américains à participer aux collectes de fonds. Une pancarte est attachée à la voiture ; il y est écrit : « L’Arménie affamée. Aidez les enfants nécessiteux. L’Oncle Sam leur tend aujourd'hui la main. Seattle fait son devoir. »

Le Comité américain de secours aux Arméniens et aux Syriens du Proche-Orient (ancêtre du Near East Relief) fut créé en 1915, à l’initiative de l'ambassadeur américain dans l'Empire ottoman, Henry Morgenthau. Ce comité organisait régulièrement des expositions itinérantes dans des villes américaines. Son objectif était d’informer le public américain de la souffrance des Arméniens et de les inciter à faire des dons.


La déclaration commune des puissances de l’Entente sur le 24 mai 1915
Le premier document important sur la reconnaissance internationale du génocide des Arméniens



24.05.2020

Le 24 mai 1915, dans les capitales des puissances alliées de l’Entente, à Paris, à Londres et à Petrograd en même temps, une déclaration commune a été publiée dont l’auteur et l’initiateur était la Russie. La déclaration avait été précédée d’un appel-télégramme de Sergueï Sazonov, ministre des Affaires étrangères de Russie. Le 15 avril 1915, après avoir reçu les premières informations sur les massacres des Arméniens, le ministre avait écrit le suivant aux ambassadeurs russes à Paris et à Londres : « On a eu de nouvelles informations sur l’anarchie en Turquie asiatique et sur les massacres des Arméniens perpétrés par les Turcs et les Kurdes. Veuillez suggérer que le gouvernement français (britannique) et le Royaume-Uni (France) fassent une déclaration conjointe au gouvernement ottoman, qui tiendra tous les membres du Conseil des ministres turc responsables du massacre des Arméniens, ainsi que tous les responsables civils et militaires impliqués dans ces événements.»

Ainsi, en 1915, les puissances alliées de l'Entente font une déclaration reconnaissant et condamnant les massacres d'Arméniens.

Événement de la commémoration du génocide des Grecs



19.05.2020

Le 19 mai, jour de commémoration du génocide des Grecs, l’union des communautés grecques d’Arménie, les représentants de l’Ambassade de Grèce en Arménie, ainsi que le directeur de la fondation “Musée-institut du génocide des Arméniens “, docteur en sciences historiques Haroutioun Maroutian et la collaboratrice de l’organisation des expositions du musée, candidate en sciences historiques Tehminé Martoïan, ont rendu hommage à la mémoire des victimes innocentes au Mémorial du génocide des Arméniens.

Après la cérémonie de déposition des gerbes de fleurs et des fleurs auprès de la flamme éternelle, Marie Lazaréva, présidente de l’union des communautés grecques d’Arménie, a intervenu avec un discours de commémoration des victimes.

Des Allemands vivent à Masbané ; refuge pour les Arméniens



12.05.2020

Depuis les années 1990 jusqu’à la fin des années 1920, les frères Bruno et Franz Eckart ont vécu et travaillé dans l'Empire ottoman.

En 1897 Franz Eckart, âgé de vingt-quatre ans (1873-1919), impliqué dans l'œuvre missionnaire de Johannes Lepsius, se rend dans l'Empire ottoman pour travailler à Urfa. Chez Franz Eckart, qui a reçu sa formation pédagogique, Lepsius voit les qualités d'un leader et d'un organisateur. Pendant ses plus de vingt ans à Urfa, Franz dirige l'orphelinat et la fabrique de tapis allemands qu'il a créés pour les enfants arméniens, où seuls les Arméniens travaillaient.

Le participant inconnu de « Némésis » : Aharon Satchaklian



10.05.2020

En mai 1990, des archives des lettres, photos et documents de l'un des participants inconnus de l'opération "Némésis *" (Affaire spéciale), Aharon Satchaklian, ont été retrouvés aux États-Unis seulement 26 ans après sa mort. Les membres de la famille d'Aharon Satchaklian n'ont jamais supposé que leur parent avait joué un rôle dans l'opération Némésis, car ce dernier non seulement n'a pas soulevé ce fait biographique remarquable et historiquement significatif, mais l'a soigneusement caché aux étrangers.

En 2015 sur la base des riches documents retrouvés, Marian Mesrobian-McCurdy un livre intitulé : "Justice sacrée. Les voix et l'héritage de l'opération arménienne Némésis" préfacé par Jirayr Liparitian, y présentant les activités de son grand-père maternel, Aharon Satchaklian, en particulier sa participation à l'opération Némésis.


Chers compatriotes,



05.05.2020

La commémoration du 24 avril dernier a été marquée par une activité particulière sur les réseaux sociaux. Le Musée-institut du génocide des Arméniens tient à remercier tous les utilisateurs qui ont rejoint l'appel du Musée-institut en publiant des photos de famille et des histoires liées au génocide des Arméniens sur leurs pages, en partageant le cadre "Je me souviens et j’exige", et contactant nous directement.

Bien qu’il y ait beaucoup de gens ayant des parents et des amis qui ont survécu au "génocide des Arméniens", avaient partagé les histoires des membres de leur famille, dans les années précédentes aussi, mais cette année, l'événement a été beaucoup plus répandu pour des raisons objectives.

Tenue de la Première Séance à Distance des Curateurs du MIGA



04.05.2020

La séance ordinaire à distance du conseil des curateurs de la fondation du Musée-institut du génocide des Arméniens s'est tenue le 29 avril 2010.Des membres du conseil des curateurs de la fondation Hovhannès Hovhannissian, Vahram Ter-Matrossian, Ashot Melkonian, Roubèn Melkonian, Vazguèn Yakoubian, Hranouche Kharatian, Roubèn Safrastian, Vladimir Vardanian, Ani Avaguian, ont participé à la séance. Le directeur de la fondation Haroutioun Maroutian a participé à la séance.

La séance était présidée par le président du conseil de curateurs, Raymond Guévorkian ; sur proposition de celui-ci Edita Guezoïn, directrice adjointe des affaires scientifiques du MIGA, et Nariné Margarian, secrétaire scientifique, étaient présents à la séance.


Document « Orphelins arméniens ; bulletin sur la situation des orphelins arméniens, les orphelinats, les associations caritatives, statistiques »



30.04.2020

Afin d'étudier les problèmes liés aux orphelins arméniens pendant les années du génocide des Arméniens, en particulier, le nombre d'orphelins, le document « Orphelins arméniens ; bulletin sur la situation des orphelins arméniens, les orphelinats, les associations caritatives, statistiques » («Հայ որբեր. տեղեկագիր hայ որբերու կացութեան, որբանոցներու, հոգատար մարմիններու մասին եւ վիճակագրական ցուցակներ») est une source très importante, compilé à la demande de la délégation nationale arménienne en 1923, fait qui attache une grande importance à la fiabilité du document. Le bulletin a probablement été rédigé par Aram Antonian, bien que son nom ne soit mentionné nulle part dans le livret, mais étant donné qu'il était le secrétaire de la délégation nationale à l'époque, il est considéré comme le compilateur de ce bulletin.

Ce bulletin présente soigneusement et en détail les données des orphelins arméniens, des orphelinats établis dans différents endroits et des organisations sous la garde desquelles les orphelinats opéraient. Ce bulletin n'a pas encore été mis en circulation, il est unique par sa nature, car il fournit des informations complètes sur les orphelins arméniens qui sont apparus dans le désert syrien après le génocide des Arméniens et se sont ensuite installés dans différentes directions.


Les dirigeants de la République d’Arménie ont rendu hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens



24.04.2020

Le 105e anniversaire du génocide des Arméniens touche à sa fin. Tôt ce matin, les dirigeants de la République d'Arménie ont rendu hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens. Le président de la RA, Armèn Sarkissian, le Premier ministre de la RA, Nikol Pachinian, ainsi que son épouse Anna Hakobian, le président de l'Assemblée nationale de la RA, Ararat Mirzoïan et son épouse Gohar Abadjian, le Catholicos de tous les Arméniens Garéguine II accompagné des confrères d'Etchmiadzine et le président de la République d'Artsakh, Arayik Haroutunian ont rendu hommage à la mémoire des victimes au Mémorial du génocide des Arméniens. Les hommes d'État et le chef spirituel ont déposé des gerbes de fleurs au monument aux victimes du génocide des Arméniens, puis des fleurs à la flamme éternelle. L'intercession des saints martyrs du génocide des Arméniens a été présidée par le Catholicos.

Le Premier ministre de la République d'Arménie Pachinian a délivré un message des hauteurs de Tsitsernakaberd, dans lequel il est particulièrement dit :


Le Président De La République
Paris, le 23 AVR. 2020
Monsieur le Président,



24.04.2020

En ce jour de commémoration du 105è anniversaire du génocide des Arméniens, je vous adresse, ainsi qu’à votre peuple, mes pensées les plus fraternelles et amicales.

En ce 24 avril, la France se souvient de l’assassinat à Constantinople de 600 intellectuels arméniens, qui a marqué le début du génocide. La France est aujourd’hui plus que jamais engagée pour défendre la mémoire des victimes, combattre le négationnisme et porter les enseignements universels de cette page d’histoire tragique. Mon pays a fait l’an dernier du 24 avril, conformément aux engagements que j’avais pris, la journée de commémoration du génocide arménien. Tout en assurant le strict respect des consignes imposées par la situation sanitaire actuelle, j’ai décidé que cette journée serait marquée cette année encore, par une cérémonie restreinte à Paris, en présence de représentants du gouvernement français.


Le Cinéma de Ciné Séto Était Une Vie
Adabazar - Deir-Ez-Zor – Marseille ; La Destination Finale En Arménie



15.04.2020

Ciné Séto, également connu sous le nom d’Ervand Sétian, a mené une vie difficile et pénible. Il s’est battu et s’est révolté et il s’est tenu ferme sur la bonne voie.

Le garçon de 12 ans et sa famille, ainsi que des dizaines de milliers de réfugiés, ont traversé les déserts en Syrie sans avoir aucune idée sur l’avenir.

Sétian a eu la chance d’être des rares qui ont été miraculeusement sauvés qui parcourraient plus tard les longues distances du monde dans l'espoir de trouver leur destination finale.


À l’encontre du 105e anniversaire du génocide des Arméniens



13.04.2020

Chers compatriotes,

Le message du Musée-Institut du génocide des Arméniens "À la veille du 105e anniversaire du génocide des Arméniens" indique clairement : "Le génocide des Arméniens a depuis longtemps dépassé la mémoire ethnique, c'est-à-dire ce n’est pas uniquement un crime commis contre les Arméniens et une tragédie arménienne, mais c'est une tragédie universelle, l'un des plus grands maux de l'humanité.


A l’encontre du 105e anniversaire du Génocide des Arméniens



06.04.2020

Chers compatriotes,

Le 24 avril, jour de la mémoire des victimes du génocide des Arméniens, approche.

Les citoyens de la République d'Arménie, tout le peuple arménien célébrera le 105e anniversaire du génocide des Arméniens. Avec les Arméniens, les amis du peuple arménien dans différents coins du monde célèbreront également cet anniversaire. Depuis longtemps, le génocide des Arméniens a dépassé la mémoire ethnique, c'est-à-dire ce n’est pas uniquement un crime commis contre les Arméniens et seulement une tragédie arménienne mais c’est une tragédie universelle, l'un des plus grands crimes contre l'humanité. C’est un crime, dont la reconnaissance et la condamnation internationales, ainsi que l'élimination des conséquences, sont au centre de la lutte pour la justice.


Périodique en ligne du Forum mondial contre le crime de génocide



24.03.2020

Le troisième Forum mondial sur le crime contre le génocide a eu lieu à Erevan de 9 à 11 décembre 2018.

Le Ministère des affaires étrangères de la République d'Arménie a publié un volume illustré résumant les activités du forum. Une version électronique du volume est maintenant disponible et la version imprimée la sera bientôt. Le Musée-Institut du génocide des Arméniens a également contribué aux travaux sur le volume. Voir le volume avec référence :

http://www.genocideprevention.am/sites/default/files/genocide_prevention_through_education._third_global_forum.pdf À la discussion thématique du forum "Les musées et le génocide : immortalisation de la mémoire des victimes du génocide et à travers elle promotion du processus de prévention", Haroutioun Maroutian, docteur en sciences historiques, directeur de la Fondation "Musée-institut du génocide des Arméniens", avait intervenu avec un rapport intitulé "Musées et génocide ; contribuer à la prévention du génocide en préservant les jours de commémoration des victimes du génocide ; vue d’Erevan".


L’ambassadrice du Canada a rendu hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens



10.03.2020

Récemment, l'ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire du Canada auprès de la République d'Arménie, Ellison Marie Le Claire, a effectué une visite privée au Mémorial du génocide des Arméniens, puis au Musée.

Mme l'ambassadrice a déposé une gerbe de fleurs au Mémorial des victimes du génocide des Arméniens, puis a déposé des fleurs au feu éternel. L'ambassadrice du Canada était accompagnée de la directrice adjointe du MIGA Edita Guezoïan, qui a présenté à l'invitée et à ses compagnons l'histoire de la construction du Mémorial, sa symbolique et sa signification.


L'élite politique et religieuse de RA é rendu hommage à la mémoire des victimes des pogroms de Soumgaït



28.02.2020

A l'occasion du 32e anniversaire des pogroms arméniens à Soumgaït du 28 au 29 février 1988, le Premier ministre de la RA, Nikol Pachinian, Sa Sainteté Karékine II, le Catholicos de tous les Arméniens, les vice-premiers ministres Tigran Avinian, Mher Grigorian et d'autres hauts responsables ont visité le mémorial de Tsitsernakaberd pour rendre hommage aux victimes du crime.

Le Premier ministre, Sa Sainteté Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens, ont déposé des couronnes et des fleurs sur les monuments aux victimes et ont rendu hommage à la mémoire des victimes innocentes.


La présidente du Parlement de Moldavie a rendu hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens



24.02.2020

Le 24 février, la délégation conduite par la Présidente du Parlement de la République de Moldavie Zinaida Greceanîi, accompagnée de la vice-présidente de l'Assemblée nationale de la République d'Arménie Léna Nazarian et du chef du groupe d'amitié Arménie-Moldavie Armèn Pamboukhchian, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens.

La délégation a été accueillie par la guide du MIGA Loussiné Tounian qui a présenté l'histoire de la construction du Mémorial.



Les programmes éducatifs pour des écoliers se poursuivent



20.02.2020

Conférencière : Christiné Nadjarian, responsable des programmes éducatifs du MIGA
Sujet : Le génocide des Arméniens à travers les histoires des individus : Moucheghik, Aurora
École : École n ° 190 après Galoust Gioulbenkian, Erevan, 11e année, département d’Économie

Le 20 février 2020 à la salle de conférences du MIGA s’est tenue une réunion régulière de programmes éducatifs. La responsable des programmes éducatifs du MIGA, Christiné Nadjarian, a donné une conférence aux élèves du secondaire sur les histoires distinctes des survivants du génocide des Arméniens à travers les histoires du génocide des Arméniens : Moucheghik, Aurora.


Le Parlement syrien a adopté une résolution pour la reconnaissance et la condamnation du génocide des Arméniens



13.02.2020

Le 13 février le Parlement syrien a adopté à l'unanimité une résolution pour la reconnaissance et la condamnation du génocide des Arméniens.

L'auteur du projet de résolution sur la reconnaissance du génocide des Arméniens est le « Comité d'amitié parlementaire Syrie-Arménie », présidée par la députée arménienne du Parlement syrien, Dr Nora Arissian.

Il convient de noter que la résolution utilise clairement le terme « génocide des Arméniens » et le fait de le reconnaître et condamner. La résolution stipule en particulier :

Vahan Terian 135



12.02.2020

Documentation du génocide des Arméniens. Pages inconnues de la vie et des activités de Vahan Terian

Vahan Terian est l'un des auteurs les plus étudiés de la littérature arménienne à première vue, mais de nombreuses pages de poésie sur la vie et le travail ont non seulement été étudiées mais sont encore inconnues ou peu étudiées.

L'une des pages inconnues de la vie et de l'œuvre de Vahan Teryan traite des enfants arméniens orphelins. Éminent poète arménien, personnage public Vahan Teryan (de son vrai nom Vahan Sukiasyan Ter-Grigoryan) est né en 1885 à Erevan. Le 8 février 2010, dans le village Gandzha d'Akhalkalaki, dans la famille d'un ecclésiastique.


René Pinon 150
Vous avez eu des batailles héroïques pour défendre la culture ancienne, votre honneur, votre religion…



05.02.2020

«Toutes les passions humaines les plus sauvages et les plus dégoûtantes sont assouvies aux dépens de la misérable foule qui fond et se détruit progressivement. Si certaines personnes atteignent la Mésopotamie, elles restent dans des endroits désertiques ou marécageux sans abri ni nourriture ...

La chaleur et l'humidité détruisent finalement ceux qui sont habitués au climat montagnard rude mais sain ...

Les derniers restes des convois arméniens ont retrouvé leur salut, mourant de fièvre et de pauvreté ... »,
écrit l'un des célèbres publicistes, avocat, historien, journaliste français, arménophile René Pinon.

Les réunions de la Semaine de la mémoire de l'Holocauste se poursuivent au MIGA



31.01.2020

La réunion suivante a eu lieu aujourd'hui dans la salle de conférence du MIGA dans le cadre de la semaine de la mémoire de l'Holocauste.

Achot Hayrouni, professeur de la chaire d’histoire de la faculté d’histoire de l’UEE, docteur professeur des sciences historiques, a intervenu avec le discours "Préparation et mise en œuvre de l’extermination de masse des Juifs par le régime hitlérien". Le professeur, à travers une longue tournée historique, a présenté toute la réalité de l'histoire de l'Holocauste, des histoires individuelles à la Nuit de cristal et un résumé du nombre de victimes. La réunion a également réuni Rima Varzhapétian-Feller, chef de la communauté juive d'Arménie, qui a exprimé sa gratitude à MIGA pour son attention sur le sujet et son initiative d'organiser la « Semaine de la mémoire de l'Holocauste ».


Lancement de la Semaine de la mémoire de l'Holocauste à MIGA



29.01.2020

Pour la première fois de son histoire, le Musée-Institut du génocide des Arméniens a organisé une semaine de commémoration de l'Holocauste consacrée au 75e anniversaire de la libération du camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau et à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La première réunion s'est tenue aujourd'hui dans la salle de conférence du MIGA. Le directeur du MIGA, Haroutioun Maroutian, a prononcé le discours d'ouverture lors de l'événement.



Commémoration dédiée aux victimes de l'Holocauste



25.01.2020

Le 24 janvier, des représentants de la communauté juive d'Arménie, dirigée par la chef de la communauté Rima Varzhapétian, se sont rassemblés devant un monument aux victimes de l'Holocauste et au massacre des Arméniens à Erevan et ont rendu hommage aux victimes de l'Holocauste.

L'événement a également réuni Haroutioun Maroutian, directeur de la Fondation "Musée-Institut du génocide des Arméniens ", ainsi que le lieutenant-général, chef du Forum arméno-juif, le professeur Hayk Kotandjian, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France dans la République d'Arménie Jonathan Lacôte, des représentants d'autres minorités nationales résidant en République d'Arménie et des personnages célèbres. Mme Varzhapétian a prononcé le discours d'ouverture lors de l'événement.

Haroutioun Maroutian, directeur de la Fondation du MIGA, a également prononcé un discours notant en particulier : « Aujourd'hui, le 27 janvier, c'est le jour de la Mémoire de l'Holocauste.




Le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas a rendu hommage aux victimes du Génocide des Arméniens



23.01.2020

Le 23 janvier, la délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas Stef Blok, qui se trouve en Arménie en visite officielle, accompagnée du vice-ministre des Affaires étrangères de RA Avet Adonts et de l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Arménie aux Pays-Bas, Tigran Balaïan, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens.

La délégation a été accueillie par Haroutioun Maroutian, directeur du Musée-Institut du génocide des Arméniens, qui a présenté l'histoire et le sens symbolique du Mémorial du génocide des Arméniens et de la construction du mur commémoratif. M. Blok a déposé une gerbe de fleurs au mémorial des victimes du génocide des Arméniens.

Les députés du Congrès du Mexique rendent hommage à la mémoire des victimes du génocide des Arméniens



22.01.2020

Le 21 janvier, le président du Groupe parlementaire d'amitié avec l'Arménie Adolfo Torres Ramirez, arrivé en Arménie pour une visite de travail, accompagné de Nora Aroustamian, chef du Groupe d'amitié Arménie-Mexique de l'Assemblée nationale de la République d'Arménie, a visité le Mémorial du génocide des Arméniens.

M. Ramirez ses compagnons ont été accueillis par le directeur du Musée-Institut du génocide des Arméniens, Haroutioun Maroutian qui leur a présenté l'histoire de la construction du Mémorial et du Mur commémoratif et leur sens symbolique.

Les membres de la délégation ont déposé des fleurs devant le Feu éternel perpétuant la mémoire des victimes du génocide des Arméniens, et ont honoré la mémoire des saints martyrs avec silence.

L’article composé par Edita Gezoyan, Réguina Galoustian et Chouchane Khatchatrian, collaboratrices scientifiques du MIGA, a été publié dans un périodique international de renom



18.01.2020

Le MIGA a commencé l’année avec une acquisition scientifique exceptionnelle. Dans le périodique fameux dans le domaine des études du génocide, "Holocaust and Genocide Studies", a été publié l’article en anglais, intitulé « Reclaiming Children after the Armenian Genocide : Neutral House in Istanbul » (Récupération des enfants après le génocide des Arméniens : Maison neutre à Istanbul, écrit par Edita Gezoyan (candidat des sciences historiques, directrice adjointe scientifique du MIGA ), Réguina Galoustian (postulante du MIGA, chercheuse) et Chouchane Khatchatrian (candidat des sciences historiques, chef du département de la documentation et récupération des données des victimes du génocide des Arméniens).

Au fil des ans, des universitaires renommés dans l’étude du génocide ont publié leurs travaux dans ce périodique populaire, notamment d'éminents universitaires et chercheurs arméniens Vahagn Dadrian, Viguèn Gouroyan, Roubèn Paul Adalian et Peter Balakian.



Le directeur du MIGA Haroutioun Maroutian a participé à une conférence internationale pour la prévention des génocides



08.01.2020

De 6 à 8 décembre 2020, Haroutioun Maroutian, directeur du Musée-Institut du génocide des Arméniens, a participé à la Conférence internationale pour la prévention des génocides dans la Fédération Pan-pontique de Grèce.

Les journées de la conférence ont été arrangées de manière pour qu’elles précèdent la Journée internationale pour la prévention du crime de génocide, de la mémoire des victimes et de la dignité, reconnue par l'ONU (9 décembre). L’année 2019 a marqué le 100e anniversaire du génocide des Grecs à Pontos, dans la région de la mer Noire de l'Empire ottoman.

Une sœur et son frère se retrouvent à Deir ez-Zor après trois années de séparation



12.12.2019

Cette photographie illustre les épreuves terribles endurées par les familles arméniennes pendant le génocide. De nombreuses familles, sans défense et sans espoir de secours, furent déportées dans les déserts de Syrie. Beaucoup d’entre elles moururent ou furent séparées en chemin ou perdirent des membres.

Cette sœur et son petit frère ont été séparés sur le chemin de l’exil. Ils se sont retrouvés trois ans plus tard, dans le désert de Deir ez-Zor.

Des dizaines de milliers de familles arméniennes périrent pendant le génocide.Des lignées entières furent exterminées. Les survivants perdirent leur famille, leur femme, leur mari, leur mère, leur père, leurs frères et sœurs. La politique d’extermination des Arméniens menée par l’Empire ottoman, qui aboutit au vol de territoires ancestraux, au massacre et à la déportation de la population, engendra également des milliers d’orphelins.








Nouvelles du site

08.01.2020 Rénovation du site

Follow us



DONATE

DonateforAGMI
TO KEEP THE MEMORY OF THE ARMENIAN GENOCIDE ALIVE

Special Projects Implemented by the Armenian Genocide Museum-Institute Foundation

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am