Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Délégations
Plan du site
Remarques
Contacts
Liens
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Notre mission
Le mot du directeur
Articles de presse
Journal éléctronique
Interviews
Actualités
Conférences
L’année du livre  
Bourse d’études Lemkin  
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Photos du complexe
Journée de commémoration
Amis de la Fondation MIGA
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
National Academy of Sciences of Armenia
Public Radio of Armenia
Armenian News Agency
ARMEDIA  Information, Analytical Agency
Inhomage
armin
armin
armin
armin
armin
1000000lives




Génocide arménien


Qu’est-ce que le génocide arménien?

Les atrocités perpétrées envers le peuple arménien dans l’Empire Ottoman pendant la Première Guerre Mondiale sont définies comme le génocide arménien.

Ces massacres furent perpétrés dans plusieurs régions de l’Empire Ottoman par le Gouvernement Jeunes Turcs qui était au pouvoir à l’époque.

La première réaction internationale à ces violences fut la publication en mai 1915 d’un communiqué collectif à l’initiative de la France, de la Russie et de la Grande-Bretagne dans lequel les atrocités turques sont définies comme un “nouveau crime contre l’humanité et la civilisation”, et réclamant des sanctions envers le gouvernement turc pour les crimes commis.

Pourquoi le génocide arménien fut-il perpétré?

Lorsque la Première Guerre Mondiale éclata, le gouvernement Jeunes-Turcs, espérant sauver l’Empire Ottoman sur le déclin, adopta une politique de Panturquisme – l’établissement d’un vaste empire turc unifiant tous les peuples turcophones du Caucase et de l’Asie Centrale jusqu’à la Chine, avec l’intention de turquifier toutes les minorités ethniques de l’empire. Le peuple arménien devint le principal obstacle à la réalisation de cette politique.

La décision de déporter tous les arméniens de l’Arménie Occidentale (Turquie Orientale) fut adoptée fin 1911, et les Jeunes-Turcs profitèrent du contexte de la Première Guerre Mondiale pour mener à bien leur plan.

Combien d’arméniens moururent lors du génocide?

A la veille de la Première Guerre Mondiale, il est estimé que deux millions d’arméniens vivaient dans l’Empire Ottoman. Environ un million et demi d’arméniens périrent entre 1915 et 1923. Un million d’arméniens trouvèrent refuge à l’étranger.

Le processus d’élimination

Le génocide est le massacre organisé d’un peuple dans le but de mettre fin à son existence collective. Son exécution nécessite une planification centralisée et un dispositif interne, ce qui en fait le crime d’état par essence, car seul un gouvernement a les moyens de mener à bien un tel plan de destruction.

Le 24 avril 1915, la première phase des massacres d’arméniens débuta avec l’arrestation et le meurtre de près de cent intellectuels, essentiellement de Constantinople, la capitale de l’Empire Ottoman (à présent Istanbul dans la Turquie actuelle). C’est pour cette raison que les arméniens du monde entier commémorent chaque année le 24 avril comme le jour immortalisant toutes les victimes du génocide arménien.

La seconde phase de la ‘solution finale’ fut l’enrôlement de 60.000 hommes arméniens dans l’armée générale turque, par la suite désarmés et tués par leurs camarades turcs.

La troisième phase du génocide fut composée de massacres, de déportations et de marches de la mort menant les femmes, les enfants et les personnes âgées vers les déserts de Syrie. Lors de ces marches, des centaines de milliers d’arméniens furent tués par des soldats turcs, des gendarmes et des populations kurdes. Les autres moururent de famine, d’épidémies et d’exposition aux éléments. Des milliers de femmes et d’enfants furent violés. Des dizaines de milliers furent convertis de force à l’Islam.

Enfin, la quatrième phase du génocide arménien se caractérise par la négation totale et absolue des massacres de masse et de l’élimination de la nation arménienne par le gouvernement turc. Malgré la reconnaissance actuelle du génocide arménien au niveau international, la Turquie combat systématiquement l’acceptation du génocide arménien par tous les moyens, notamment la falsification des programmes éducatifs, les campagnes de propagande, le lobbying, etc.


Follow us



Musée virtuel

Conférence Internationale

genocide
L'analyse comparative des génocides du 20ème siècle
Douzième conférence de l'Association
internationale des spécialistes du génocide
8-12 Juillet 2015, Erevan

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2018

PROJET SPÉCIAL

100photo
CENT HISTOIRES DE PHOTO SUR LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS


EXPOSITIONS TEMPORAIRES

brand book
Expositions temporaires dédiées au Génocide arménien

Au cours de toute l’année de 2015, dans le cadre des événements dédiés au 100ème anniversaire du Génocide arménien, le MIGA prévoit d'organiser simultanément dans différents pays près de vingt expositions variées et multilingues, d’une nouveauté scientifique, ainsi que avec les technologies et les designs modernes.

Mémoire

remember
Grigor Mjrguyan, figure politique, commerçant. Il est né en 1863. Les Turcs l’appelaient Yaver Effendi. Il fut le président de l’Union Générale arménienne de bienfaisance. Il fut tué en 1918. Il fut une victime du Génocide des Arméniens.

RA, Armenie Erevan 0028
Complexe Commemoratif de Tsitsernakaberd
Tel.: (374 10) 39 09 81
Fax: (374 10) 39 10 41
    2007-2016 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am