Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Délégations
Plan du site
Remarques
Contacts
Liens
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Notre mission
Le mot du directeur
Articles de presse
Journal éléctronique
Interviews
Actualités
Conférences
L’année du livre  
Bourse d’études Lemkin  
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Photos du complexe
Journée de commémoration
Amis de la Fondation MIGA
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
National Academy of Sciences of Armenia
Public Radio of Armenia
Armenian News Agency
ARMEDIA  Information, Analytical Agency
Inhomage
armin
armin
armin
armin
armin
1000000lives




Qu’est-ce que le géconide?


Le terme «Génocide» fut créé en 1944 par l’avocat juif-polonais Raphael Lemkin, dont la famille fut victime de l’Holocauste juive. En définissant ce terme, l’intention de Lemkin était de décrire la politique de meurtre systématique et de violence des Nazis, ainsi que les atrocitées perpétrées envers les arméniens dans l’Empire Ottoman en 1915. Il créa le terme ‘Génocide’ par l’association du mot grec ‘geno’ signifiant race ou tribu, et du mot latin ‘cide,’ signifiant meurtre. L’année suivante, le Tribunal militaire international à Nuremberg accusa les principaux officiels Nazis de crimes contre l’humanité. Le mot « Génocide » fut utilisé dans l’accusation, mais en tant que terme descriptif et non en tant que terme légal.

Le 9 décembre 1948, dans l’ombre de l’Holocauste, les Nations Unies approuvèrent la convention pour la Prévention et la Répression du crime de génocide.

La convention définit le génocide comme un crime international, que les nations signataires s’engagent à prévenir et à punir. Le génocide est un acte commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel:

1.     Meurtre de membres du groupe;

2.     Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe;

3.     Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle;

4.     Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;

5.     Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.

Après l’adoption de la convention, des spécialistes ont suggéré des définitions plus inclusives.

En 1959, le spécialiste juridique Pieter Drost définit le génocide comme “La destruction délibérée de l’existence physique d’êtres humains en raison de leur appartenance à une quelconque collectivité humaine”.

Israel Charny, l’éditeur de l’Encyclopédie du Génocide en deux volumes, suggère que “Le génocide au sens générique est le massacre de masse d’un nombre substantiel d’être humains, non lors d’affrontements entre forces militaires déclarées, en disposant de la vulnérabilité et de l’impuissance des victimes”.

La convention des Nations Unies n’inclut pas le meurtre de membres de groupes politiques dans sa définition du génocide, et de nombreux spécialistes du génocide ont débattu de l’inclusion de ce terme dans la définition. L’éminent spécialiste du génocide et sociologiste Léo Cuper a noté que dans le monde contemporain, les différences politiques constituent un motif de massacre tout aussi significatif que les différences raciales, nationales, ethniques ou religieuses. En réponse à l’omission des groupes politiques dans la définition de la convention, Ted Gurr and Barbara Harff ont créé le terme Politicide.


Follow us



Musée virtuel

Conférence Internationale

genocide
L'analyse comparative des génocides du 20ème siècle
Douzième conférence de l'Association
internationale des spécialistes du génocide
8-12 Juillet 2015, Erevan

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2018

PROJET SPÉCIAL

100photo
CENT HISTOIRES DE PHOTO SUR LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS


EXPOSITIONS TEMPORAIRES

brand book
Expositions temporaires dédiées au Génocide arménien

Au cours de toute l’année de 2015, dans le cadre des événements dédiés au 100ème anniversaire du Génocide arménien, le MIGA prévoit d'organiser simultanément dans différents pays près de vingt expositions variées et multilingues, d’une nouveauté scientifique, ainsi que avec les technologies et les designs modernes.

Mémoire

remember
Grigor Mjrguyan, figure politique, commerçant. Il est né en 1863. Les Turcs l’appelaient Yaver Effendi. Il fut le président de l’Union Générale arménienne de bienfaisance. Il fut tué en 1918. Il fut une victime du Génocide des Arméniens.

RA, Armenie Erevan 0028
Complexe Commemoratif de Tsitsernakaberd
Tel.: (374 10) 39 09 81
Fax: (374 10) 39 10 41
    2007-2016 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am