Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Délégations
Plan du site
Remarques
Contacts
Liens
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Notre mission
Le mot du directeur
Articles de presse
Journal éléctronique
Interviews
Actualités
Conférences
L’année du livre  
Bourse d’études Lemkin  
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Photos du complexe
Journée de commémoration
Amis de la Fondation MIGA
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
National Academy of Sciences of Armenia
Public Radio of Armenia
Armenian News Agency
ARMEDIA  Information, Analytical Agency
Inhomage
armin
armin
armin
armin
armin
1000000lives




Mémoire

Tigran Polatyan est né en 1876. En tant que maître, il travailla aux collèges Nersessian et Atenagan à Ayntap, ensuite à Sis, à Ourfa, à Tigranakert et ailleurs. En 1915, il fut déporté à Deir-ez-Zor. Il fut emprisonné, torturé et tué en 1916. Il fut une victime du génocide des Arméniens.
Grigor Mjrguyan, figure politique, commerçant. Il est né en 1863. Les Turcs l’appelaient Yaver Effendi. Il fut le président de l’Union Générale arménienne de bienfaisance. Il fut tué en 1918. Il fut une victime du Génocide des Arméniens.
Toros Grigorian (Kiko) est né en 1884 au bourg Agn (l’Arménie occidentale, province de Kharberd). À petit âge, il a déménagé à Constantinople. Il fut rédacteur, éditeur, satirique. Il publia le livre « Le calendrier de Kiko ». Il fut arrêté et tué en 1915.




Sœur Elisabet Labachian, prédicatrice de l’organisation religieuse « fraternité de l’amour » (aujourd’hui « fraternité de l’amour de l’église arménienne apostolique ») est née en 1863 à Yarpouz (province d’Adana, Empire ottoman). Elle fut une victime du Génocide des Arméniens en 1915.
Avédis Jrassounyan, marchand de Tokat, propriétaire riche. Il a été tué par les Turcs en 1915. Il fut une victime du génocide des Arméniens.
Magsut Epregchyan est né à Malatya (Arménie occidentale, province de Kharberd). Il a étudié à Evdokia (Tokat). Il n’a pas eu une formation supérieure à cause de la guerre. Il a été arrêté et tué en 1915. Il fut une victime du génocide des Arméniens.
Zeron Sinapian, un teinturier de tissu-linges à Stanoz. Il a été tué en 1915. Il fut une victime du génocide des Arméniens.
Araxia Jebejian est née en 1880 à Aintab (province d'Alep de l'Empire ottoman). Elle a étudié à l'école secondaire locale Hayganouchian. Ensuite elle a continué ses études aux collèges de fille américains d’Aïntap et de Marach. En tant que professeur, elle a travaillé au collage de Marach et à l’école secondaire Grtasiradz d’Aïntap. En 1912, elle a déménagé en Angleterre et a fréquenté les cours du Collège théologique de Woodbrook. En 1914, elle est retournée à Aintap. En 1915, elle a été déportée avec sa famille. À Der Zor, elle a aidé les réfugiés arméniens. Cependant, après l’engagement de l’arménophob Zeki Bey en tant que gouverneur de la région, quand il a été lancé l'extermination des Arméniens, Araxia Jebejian a été tué en 1916 par la main de Zeki Bey. Elle fut une victime du génocide des Arméniens.
Khosrov Kyurktchyan fut le fils de Grigor Kyurkchyan, sériciculteur très connu à Kharberd. Khosrov Kyurktchyan a étudié à Kharberd, ensuite en 1883 il est parti à Lyon pour apprendre la sériciculture pendant un an. En 1884, en achetant des machines nécessaires, il est retourné à Kharperd, où il a équipé l'usine de son père et a pris en charge son administration. En 1895, l'usine a été détruite par les troupes turques. Il a adopté l'Islam pour sauver la famille du danger. Il a fait partir sa femme et ses deux fils pour l’Amérique. En comprenant qu'il avait adopté l'Islam pour gagner du temps, les Turcs l'ont brutalement abattu. Il a été haché par eux. Khosrov Kyurktchyan fut une victimes du Génocide arménien.
Hovhannès Gazanjian est né en 1870 à Evdokia (Tokat, province de Sébaste, Arménie occidentale). De 1883 à 1885, avec ses quelques amis, il a publié l’hebdomadaire manuscrite "Erakhayrik". À 19 ans, il part pour Constantinople afin d’entrer au collège de droit. Il a collaboré avec les journaux "Orient", "Press Orient" d’Izmir, "Revue mansuelle" de Vienne. En 1899,il a publié le livre "Dialecte arménien de Evdokia" pour lequel il a été honoré de prix d’Izmir en 1901. De 1908 à 1910, il a également publié le manuel "Grammaire de l’arménien moderne» en trois volumes. İl fut le président de l'Assemblée provinciale de Tokat, le membre du Conseil de l'éducation. En Mai 1915, il fut arrêté et tué brutalement en Juin et ainsi il fut une victime du Génocide arménien.

Grigor Parsamian est né au village Apoutchekh de Akn (Arménie occidentale, Province de Kharbert). Il fut déménagé avec son frère Assatour Parsamian à Constantinople où il fut engagé dans le commerce. Il avait deux fils et une fille. Il fut tué en 1915 et fut une victime du Génocide arménien.

Suren Galémian est né à Arabkir (Arménie occidentale, Province de Kharbert) au village Kouchna. Il étudia au Collège de sériciculture de Boursa, ensuite déménagea au Séminaire d’Armach. En 1909, fut ordonné prêtre célibataire. Il fut un prédicateur à Église st. Karapet de Skyutar. En 1910, il étudia la théologie au College central. De 1911 à 1915, il travailla à Baghèche. Il fut une victimes du génocide arménien en 1915.

David Chirinian est né en 1861 dans la famille des Arméniens de Sébaste. Il étudia à l'Université française de Beyrouth au département de la pharmacie. Il a eu une pharmacie à Evdokia (Tokat). En 1915 il fut tué par les Turcs et fut une victime du Génocide arménien.

Anton Seraytarian est né en 1882 à Evdokia (Tokat). Il étudia à l’école Lévonyan de Rome. Il fut ordonné archimandrite (vardapet) en 1905. Il fut tué en 1915 et fut une victime du Génocide arménien.

Abraham Erevanian était du district de Charsanjak(province de Kharberd, Arménie occidentale). Il fut une victime du Génocide arménien.

Rafaël Darakjian est né en 1891 dans la ville de Balou (province de Diarbékir, Arménie occidentale). En 1914, il fut mobilisé dans l’armée turque et fut ensuite tué. Il était marié avec Azniv Ter-Gourguénian et avait une fille. Il fut une victime du Génocide arménien.

Aram Varzhapet fut un professeur à l'École nationale de Machgerd (province de Kharberd, Arménie occidentale). Il fut assassiné à la hache par les Turcs en 1915. Il fut une vicitime du Génocide arménien.

Samvel Kéntikian est né en 1867 à Arabkir (Arménie occidentale, province de Kharberd). Après les études au Collège central turc d’Ayntap il fut retourné à sa ville natale et travailla en tant qu’enseignant pendant un an. Il travailla en tant que prédicateur à Rodosto, puis il fut un professeur au Collège américain d’Izmir. Il fut exilé en 1915 et mourut dans la prison de Konya. Il fut une victime du Génocide arménien.

Petros Cholakyan est né en 1883 à Hachn (Province d'Adana). Il fut une figure d’intellectuel pas seulement à Hatchn, mais aussi en toute Cilicie Il fut un enseignant, musicien et chef des scribes de l’église. En 1913, à l’invitation du Catholicos de Cilicie Sahak, il fut parti à Sis pour travailler en tant que professeur et chef des scribs de l’église. En 1915 Cholakyan fut déporté à Ter Zor et assassiné brutalement. Il fut une victimes du Génocide arménien.

Artashès Varzhapètyan, figure d’intellectuel, était du village de Datem (Arménie occidentale, Province de Kharberd). Il enseigna à l’école locale de 1913 à 1914. Il fut tué en 1915 par les Turcs. Il fut une victime du Génocide arménien.

Vartan Vartabèd était du village d’Aharonk, province de Sassoun. Il fut ordonné prêtre en 1890 et occupa d'autres postes à l'église. VartanVartabèd fut l'abbé de l'église Sourb Karapet depuis de nombreuses années. Il fut brûlé vif par les Turcs en 1915. Il fut une victime du Génocide arménien.

Asadour Haytayan, figure sociale, est né au village de Datème (Arménie occidentale, province de Kharberd), . Il fut arrêté, torturé et tué par les Turcs en 1915. Il fut une victime du Génocide arménien.

Mihran Ispiryan est né en 1873 à Sébaste. En 1892, il fut le professeur de la langue arménienne au College central de Sébaste. Pendant de nombreuses années il occupa le poste du professeur-inspecteur à l'Université et à l’orphelinat national de Sébaste. Le 2 Juillet 1915, il emprisonna et sauvagement tua. Il fut une victime du Génocide arménien.

Aghajan ter-Petrossian, 1908-1915, membre du conseil municipal d’Urfa, membre du tribunal d’État d’Urfa. Il fut déporté et tué par l’ordre du gouvernement turc en 1915. Il fut une victime du Génocide arménien.

Khosrov Tatyan occupa la poste de caissier du gouvernement d’Urfa de 1908 à 1915. Il fut martyrisé par l’ordre des autorités turques. Il fut une victime du génocide arménien.

Gaspar Agha Gyulbenkian est né en 1835 à Talas. Il avait un grand mas à Sébaste. Il fut mort en 1915 avec beaucoup d’Arméniens de Talas pendant la déportation et les massacres. Il fut une victime du génocide arménien.

Tchépraïel Iblikchyan fut originaire de Césarée vécu à Constantinople. Il faisait du commerce des tissus et a fondé la Maison de commerce "Iblikchyan". Il fut arrêté le 18 Avril 1915 et tué sur le chemin de la déportation à Diyarbakir. Il fut une victime du Génocide arménien.

Hovhannès Palapanyan, étudia au collège de Marzvan, ensuite enseigna à l’Université de Glasgow. Il fut tué le 15 août 1915.

Rébéka Toursounyan fut tuée en 1915. Elle fut une victime du génocide arménien.

Rouben Yalnizian est né à Stanoz. En 1914 il a été rédigé dans l'armée ottomane. Il fut désarmé et tué en 1915.

Rouben Yalnizian est né à Stanoz. En 1914 il a été rédigé dans l'armée ottomane. Il fut désarmé et tué en 1915.

Karapet Markossyan est né à Stanoze. En 1914 il est entré au collège. Il fut tué à Césarée en 1915.

Archak Toutounjyan est né en 1878, à Erznka, ancien élève du collège Yeznikyan. Il fut enseignant à Erznka, à Kemakh et à Karin. Il a prêché depuis longtemps à Khnus en tant qu’un révérend protestant. A partir de 1903 il a travaillé en tant que correspondant pour des journaux arméniens en Turquie. Il fut une victime du génocide arménien.

Sargis Minassyan est né en 1873. Il fut rédacteur, lexicographe, figure sociale, diplômé du collège centrale Partizak . Il étudia à Genève en 1894-1903. Il travailla dans les journaux ‘‘Azatamart’’ et ‘‘Drochak’’. Il fut rédacteur du quotidien ‘‘Hayrenik’’ de Boston. En 1909 il fut enseignant à Costantinople, membre du Parlement national. Il fut une victime du génocide arménien.

Karapet Parsamyan est né à Sébaste. Après la proclamation de la Constitution, il fonda une maison d’édition. Il publia les journaux ‘’Hoghdar’’ et ‘‘Kapira’’ . il fut une victime du génocide arménien.

Sargis Barségyan (Chamil) est né en 1875 à Gandzak. Jusqu'à 1891 il étudia à l'école Nersesyan de Gandzak. Ensuite , il partit pour la Suisse pour la formation supérieure. Sargis Barsegyan était un membre du parti FRA. Le 24 Avril 1915, il fut parmi les premiers dirigeants du parti FRA arrêtés. Il fut exilé à Ayach. Il fut tué dans les banlieues d’Ankara.

Onnik-Jirayr (Onik Srapyan) est né à Erznka en 1878. Il fut memre du parti politique ''Dachnaktsoutyoun''. Avec Partogh Zoryan il fonda la librairie et la maison d'édition ''Loussaghbyour''. Le 24 Avril 1915 arréta à Baghlarbachn Idjadié; exilé à Ayach. Il fut tué à Ankara.

L’archimandrite Touryan Guévorgue est né le 13 février 1872 à Rodosta. Il étudia au college théologique de Jérusalem, en 1906 professeur de théologie à l’université de Dorchester, en 1911 fut ordonné Archimandrite. Il enseigna la théologie et philosophie au séminaire d’Armache. À partir de 1912 il fut vicaire général de la Primauté à Trabzon. Il fut une victime du génocide arménien.

Hrant Arslanyan est né en 1886. Il étudia à l’Université médicale française de Beyrouth. Il fut une victime du genocide arménien.

L’évêque Yeznik Galbaktchyan est né à Constantinople en 1860, il étudia au college de Galatassara, en 1886 fut ordonné Archimandrite et Évêque en 1912, chef spirituel de Balou jusqu'à 1915. Il fut une victime du génocide arménien.

L’évêque Khosrov Behrikyan est né en 1869. Il fut ordonné Archimandrite en 1895, chef spirituel de Césarée jusqu’à 1915. Il fut une victime du génocide arménien.

L’évêque Saadétyan Smbat est né en 1871 à Adabazar. En 1895 il fut ordonné Archimandrite. Il fut prédicateur aux villages de Géyvé (1896) et aux églises Balat et Guédik Pacha (1897). Il fut ordonné Évêque en 1910, chef spirituel à Chapin-Garahissar 1898 -1907, puis à Karin jusqu’à 1915. Il fut une victime du génocide arménien.

Lévon Aghababyan est né en 1887 à Baghèch, titulaire du diplôme du collège Sanassaryan, en 1908-1914 enseignant de mathématique, puis directeur aux collèges nationaux de Kutahia et Akchehir. Il a ouvert une école privée à Kutahia, où il a travaillé pendant trois ans jusqu'à la fermeture de l'école. Il était également éditeur de la revue "Azatamart". Il fut une victime du génocide arménien.

Sérovbé Noratounkyan est né en 1884 à Sghèrde. Il fut titulaire du diplôme du collège Sanassaryan, en 1903-1915 le professeur de langue turque, membre du Parti «Fédération révolutionnaire arménienne». Il fut une victime du génocide arménien.

Sarkis Souine (Suingouijyan) est né le 15 août 1870 à Bechiktach. En 1892-1896 il était fonctionnaire du Département de la traduction au ministère de la Marine et de la Direction de la dette publique. Il fut une victime du génocide arménien.

Kltchyan Hovhannès, 37 ans, le frère d’une personnalité politique du parti Hntchakyan et victime du génocide des Arméniens, Haykazn Parouyr(Grigor). Kltchyan Hovhannès était aussi membre du parti Hntchakyan.Il a publié quelques livres scolaires très importents. Il fut une victime du génocide arménien.

Topchyan Hovhannès Ghevond est né en 1890 dans le village de Karmir (province de Kharberd en Arménie Occidentale), il était dans l'armée ottomane de 1910. Il fut une victime du génocide.

Papazyan Martirosse est né en 1882 au village de Bazabon (province de Kharberd, l'Arménie occidentale), diplômé du Collège Nersessyan en 1905, enseignant. En mai 1915 il fut arrêté et le 11 Juin fut tué sur la rive de la rivière Aratzani. Il fut une victime du génocide arménien.

Zénneyan Poghos est né en 1886 au village de Erits Agarak (province de Kharberd, l'Arménie occidentale), diplômé du collège Mkhitaryan de Constantinople en 1910. En 1911-1912 il fut le directeur du college de la ville de Chmshkatsag. Il fut une victime du génocide arménien.

Père Hequimyan Ruben est né au village de Sisna (province de Kharberd, Arménie Occidentale), enseignant , en 1907 il fut ordonné prêtre dans l’église de Saint-Astvatzatzin. Il fut une victime du génocide arménien.

Hovhannissyan Hakob est né en 1890 au village-ville de Eotemiche (province d’Izmir, Empire Ottoman ), docteur, scribe, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Feroukhan Barounak est né en 1884 à Constantinople (Empire Ottoman), violoniste, employé du Ministère des finances. Il fut une victime du génocide arménien.

Tiratsouyan Guévorgue est né en1883 dans la ville d’Izmir (province d’Izmir, Empire Ottoman ), journaliste, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Pachayan Karapet est né en 1864 à Constantinople (Empire Ottoman), docteur, figure politique et sociale, depuis 1908 deputé au parlement Ottoman de Svaz, depuis 1912 deputé au conceil national de Kharbert. Il fut une victime du génocide arménien.

Chahpaz Barsegh est né en 1883 à Constantinople (Empire Ottoman), publiciste, rédacteur en chef, figure sociale et politique. Il fut une victime du génocide arménien.

Ter-Stepanyan Artashèsse est né en 1882 au village de Grgaghaj (province d'Izmir, l'Empire Ottoman), enseignant, figure sociale et politique, superviseur de Denizli, Eotemish et des collèges de Karatach. Il fut une victime du génocide arménien.

Vramyan Archak (Derdzakyan Onnik) est né en 1871 dans le quartier Kosko (Constantinople, Empire Ottoman), figure sociale et politique, à partir de 1908 député au Parlement Ottoman de Van. Il fut une victime du génocide arménien.

Ruben Sevak (Chilinkiryan Hovhannès Ruben) est né en 1885 au village-ville de Silivri (banlieue de Constantinople, Empire Ottoman), poète, prosateur, docteur. Il fut une victime du génocide arménien.

Maghazajyan Onnik est né en 1878 à Constantinople (Empire Ottoman), imprimeur, réalisateur de "Arajadimasser ynkeroutyun» (Association des amants du progrès). Il fut une victime du génocide arménien.

Hyormuz Gevorg est né en 1868 à Constantinople (Empire Ottoman). Il fut une victime du génocide arménien.

Peyazyan Etouar est né en 1873 à Constantinople (Empire Ottoman), pharmacien, vice-président du collège des vers à soie à Prusa, figure politique et sociale, trésorier de «Ashkhatanqi tun» (Maison du travail). Il fut une victime du génocide arménien.

Sarian Markosse est né en 1875 au village de Seolyuz (province de Brusa, Empire Ottoman), figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Jepejyan Yervand est né en 1897 dans la ville d’Aintab (province d'Alep, Empire Ottoman). Il fut une victime du génocide arménien.

Haykazn Mihrdat est né en 1864 à Constantinople (Empire Ottoman), figure politique et sociale, député national, président du club "Aharonyan" à Péchiqtache. Il fut une victime du génocide arménien.

Hambardzoumian Hambardzoum est né en 1890 à Constantinople (Empire Ottoman), éditeur, journaliste. Il fut une victime du génocide arménien.

Galfayan Haroutyoun est né à Constantinople (Empire Ottoman), figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Le Bienheureux évêque Ignace Maloyan est né le 19 Mars, 1869. Le 22 Octobre 1911 il fut élu à la tête du diocèse de Mardin et fut oint évêque par Mgr Archévêque Poghosse Petrosse Terzian 13ème . Il fut une victime du génocide arménien.

Tchavouchyan Yervande est né en 1866 à Constantinople (Empire Ottoman), enseignant, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Barseghyan Guégham est né en 1866 à Constantinople (Empire Ottoman), poète, rédacteur, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Aghasser Hakob est né en 1881 à Constantinople (Empire Ottoman), pédagogue, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Le prêtre Movsesse Jamkotchyan est né en 1837 à Ayntap (province d’Alep, Empire Ottoman), Il fut martyrisé en 1915 et fut une victime du génocide arménien.

Quéchichyan Vardan de Khatchen est né en 1883 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), pharmacien. Il fut tué en 1920. Il fut une victime du génocide arménien.

Qépapjyan Vahé est né à Erznka (province d’Erzéroum, Arménie Occidentale), promu du collège militaire d’Erznka. Il fut une victime du génocide arménien.

Quéchichyan Hmayak de Khatchen est né en 1887 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), docteur, centurion de la 4ème force armée militaire de l’armée Ottoman. Il fut fusillé en 1915 et fut une victime du génocide arménien.

Roupyan Elicha de Karapet est né en 1862 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), professeur du collège féminin de Marach, d’Académie et du collège Jénanyan de Konia. Il fut une victime du génocide arménien.

Tichtchéqényan Hovsep est né en 1854 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), figure politique et sociale, membre de la cour. Il fut martyrisé en 1917 et fut une victime du génocide arménien.

Véhouni (Garajayan) Hovsep est né en 1882 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), diplômé du collège Tarson en 1907. Il fut une victime du génocide arménien.

Varzhapétyan Kostan est né en 1860 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), membre du Mejlis Itare. Il fut martyrisé en 1917 et fut une victime du génocide arménien.

Sahakyan Haroutyun est né dans les années 1870 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, juge. Il fut martyrisé en 1916 et fut une victime du génocide arménien.

Le prêtre Momdjyan Ter Sahak est né en 1868 à Ayntap (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, figure politique et sociale, prêtre de l’Eglise Saint Hovhannes à Kilis. Il fut une victime du génocide arménien.

Le prêtre Momdjyan Ter Sahak est né en 1868 à Ayntap (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, figure politique et sociale, prêtre de l’Eglise Saint Hovhannes à Kilis. Il fut une victime du génocide arménien.

Le pasteur Chahinyan Nerses est né en 1860 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, illuminateur à l’Eglise Sourb Qarassoun Mankants de Marach, secrétaire et conseiller de la primatie de 1909 à 1910, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Nadjaryan Galoust est né en 1856 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), docteur, travaillait à l’hôpital allemand de Marach, diplômé du Collège Médical Américain de Ayntap et de l’Université Américaine de Beyrouth. Il fut une victime du génocide arménien.

Nalbandyan Margarit, (Arménie Occidentale) une des enseignantes de l’externat de Mouch. Elle fut une victime du génocide arménien.

Moumdjyan Sargis est né en 1846 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman). Il fut une victime du génocide arménien.

Manikyan Toros est né en 1862 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Khatchik, est né dans le village de Siaréb près de Mouch, (province de Bitlis, Arménie Occidentale). Il fut une victime du génocide arménien.

Kéyikyan Grigor est né en 1855 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), membre du Mejlis Itare pendant près de 25 ans. Il fut une victime du génocide arménien.

Khrlagyan Hakop est né en 1856 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), marchand, figure sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Inkilizyan Samvel est né en 1881 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), pasteur, travaillait à Kilis, diplômé de l’académie de Marach en 1897, du collège d’Ayntap en 1902, et du séminaire de Marach en 1911. Il fut une victime du génocide arménien.

Tyutyundjyan Tzéroun est né en 1867 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), marchand, figure sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Zéytountsyan Hakop est né en 1884 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), docteur en philosophie, diplômé du séminaire théologique de Marach et de l’université de Denver (USA). Il fut une victime du génocide arménien.

Arygyan Haroutyoun est né en 1870 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), étudia au collège central de Marach de 1882 à 1883. Il fut une victime du génocide arménien.

Byurat Smbat (Ter Ghazaryants) est né en 1862 à Zeytoun (province d’Alep, Empire Ottoman), écrivain, enseignant, figure politique et sociale. Il fut une victime du génocide arménien.

Yeranyan Rév. Hakop est né en 1855 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), pasteur de l’église évangélique, travaillait dans les régions de Boutania et Césarée, puis à Taron à partir du 19 avril 1903. Il travailla à l’orphelinat allemand de Marach à partir de 1915. Il fut une victime du génocide arménien.

Gasapyan Grigor est né en 1877 à Zeytoun (province d’Alep, Empire Ottoman), avocat, enseignant, enseigna le turc au collège central de Marach de 1911 à 1913, fut une des correspondants du périodique “Byuzandion”. Il fut une victime du génocide arménien.

Yaghoupyan Khatchik est né en 1880 à Zeytoun (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, membre du Mejlis Itare. Il fut une victime du génocide arménien.

Tchorpajyan Karapet est né en 1853 à Marach (province d’Alep, Empire Ottoman), enseignant, fondateur de l’organisation Roubinyan à l’église Saint Stéphanos. Il fut une victime du génocide arménien.

Tinjyan Mkrtitch est né en 1843 à Kharberd (province de Kharberd, Arménie Occidentale), marchand, membre de garde de l’église et de l’école Saint Stéphanos, adjoint. Il fut une victime du génocide arménien.

Ter-Pétrossyan Mkrtitch est né en 1870 dans le village de Tzag (province de Kharberd, Arménie Occidentale), musicien, enseignant. Il fut une victime du génocide arménien.

Soursouryan Asqanaz est né dans le village de Housseynik (province de Kharberd, Arménie occidentale), photographe. Il fut une victime du génocide arménien.

Santrjyan Rébéka est née à Kharberd (province de Kharberd, Arménie Occidentale), écrivain et publiciste. Elle fut une victime du génocide arménien.

Galfaydyan Arsen est né en 1859 dans le village de Talas (province d’Angora, Empire Ottoman), avocat. Il fut une victime du génocide arménien.

Soutjyan Toutou est née à Zeytoun (province d’Alep, Empire Ottoman). Elle fut une victime du génocide arménien.

Hayrikyan Abraham est né en 1870 dans la ville de Rodosto (province d’Adrianapole, Empire Ottoman), turcologiste, enseignant, principal du collège “Ardi” à (Bera) Constantinople, député national. Il fut une victime du génocide arménien.

Chouchanyan Hakob est né en 1873 à Rodosto (province d’Adrianapole, Empire Ottoman), figure politique. Il fut une victime du génocide arménien.











Էջեր:   1  2

Follow us



Musée virtuel

Conférence Internationale

genocide
L'analyse comparative des génocides du 20ème siècle
Douzième conférence de l'Association
internationale des spécialistes du génocide
8-12 Juillet 2015, Erevan

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2018

PROJET SPÉCIAL

100photo
CENT HISTOIRES DE PHOTO SUR LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS


EXPOSITIONS TEMPORAIRES

brand book
Expositions temporaires dédiées au Génocide arménien

Au cours de toute l’année de 2015, dans le cadre des événements dédiés au 100ème anniversaire du Génocide arménien, le MIGA prévoit d'organiser simultanément dans différents pays près de vingt expositions variées et multilingues, d’une nouveauté scientifique, ainsi que avec les technologies et les designs modernes.

Mémoire

remember
Grigor Mjrguyan, figure politique, commerçant. Il est né en 1863. Les Turcs l’appelaient Yaver Effendi. Il fut le président de l’Union Générale arménienne de bienfaisance. Il fut tué en 1918. Il fut une victime du Génocide des Arméniens.

RA, Armenie Erevan 0028
Complexe Commemoratif de Tsitsernakaberd
Tel.: (374 10) 39 09 81
Fax: (374 10) 39 10 41
    2007-2016 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am