Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

PARC JOHANNES LEPSIUS A EREVAN



Le 6 mai, il a été solennellement inauguré un parc portant le nom de l’arménophile allemand Johannes Lepsius à Erevan dans le district Zeytoun. Cet événement a été honoré par la présence du directeur de la fondation ‘’Musée-Institut du génocide arménien’’ Haroutioun Maroutian; de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Allemagne en Arménie Bernhard Matthias Kiesler; du directeur de la maison-musée de Lepsius de ‘’Lepsiushaus’’ à Postdam Rolf Hosfeld ; du petit-fils de Johannes Lepsius Manfred Ashek en compagnie de sa femme ; de l’historien Ashot Hayrouni ; des représentatives de la municipalité d’Erevan et d’autres.

Une plaque commémorative a été également déposée en l’honneur du grand arménophile et humaniste Johannes Lepsius’’. Il a dévoué sa vie à la défense des droits du peuple arménien et au salut des Arméniens persécutés’’ il est inscrit sur le monument.

Quel a été le rôle de Lepsius dans le destin des Arméniens et pourquoi le people arménien lui est si reconnaissant.

En été 1914, l’homme public allemand, docteur en théologie, orientaliste et grand arménophile Johannes Lepsius (1858-1926) a initié la fondation de l’organisation non-gouvernementale ‘’Société arméno-allemande’’.

S’étant consacré durant de longues années à la Question arménienne, Johannes Lepsius a mobilisé des moyens pour construire des orphelinats, écoles, hôpitaux, entreprises pour le peuple arménien de l’Asie Mineure et des réfugiés arméniens dans différents pays. L’activité de la Société arméno-allemande est liée à son nom, dont il a assumé la présidence jusqu’à sa mort.

Au mois de juin 1914 la première séance de la société a eu lieu à Berlin, où le directeur de la société Johannes Lepsius, ses adjoints Paul Rohrbach et James Greenfield, les secrétaires E. Shtir et Av.

Isahakyan ont discuté ensemble les problèmes de la Société arméno-allemande.

Une année après la fondation de la société quand les dirigeants de l’Empire Ottoman ont entamé le processus des massacres et la déportation des Arméniens, le président Johannes Lepsius est parti à Constantinople, où il a rencontré Enver Pasha, a exigé de mettre min sans retarder l’extermination des Arméniens mais il s’est vu refuser sa demande. En retour à Berlin le 9 octobre 1915, lors de la réunion de la Société arméno-allemande il a présenté son rapport concernant le Génocide et la déportation des Arméniens Occidentaux. Les membres à la réunion ont adressé une lettre au chancelier de l’Allemagne en demandant d’empêcher les atrocités envers les Arméniens. Mais il d’est vu refusé sa demande, le gouvernement allemand n’a entrepris aucun moyen. Le 22 avril 1918 la Société s’est adressé au Reichstag en exigeant d’entreprendre des moyens nécessaires pour mettre fin au Génocide des Arméniens. Cette demande est restée aussi sans conséquence.

Lepsius et ceux qui s’étaient solidarisés avec lui dans cette situation n’avaient pas d’autre choix que s’adonner à l’organisation des soins des femmes et des enfants arméniens rescapés du Génocide. ‘’Maintenant dans notre principal champs de travaux nous avons réuni 2700 enfants, qui ont ouvert leurs petites bouches pour recevoir du pain et sans nourriture ils vont mourir de faim… Le but de notre soutien est de sauver des sinistres de plus possible, surtout des enfants’’- annonce Lepsius dans l’un de ses rapports.

Lepsius n’a pas ménagé son énergie et ses efforts pour présenter au public allemand la situation réelle qui régnait dans l’Empire Ottomane. La presse allemande était censurée strictement et mettait à jour des publications exclusivement proturques et loin de réalité. Donc Lepsius a osé une démarche audacieuse celle de collecter les renseignements à sa disposition et de publier en un seul ouvrage.

Dans les conditions d’une extrême confidentialité et surmontant beaucoup d’obstacles, la Société publie des recueils de documents présentant la grande tragédie du peuple arménien tels que ‘’ L’Allemagne et l’Arménie dans les années 1914-1918’’ en 1919 ; ‘’L’extermination du peuple arménien’’ en 1919, qui dévoilaient le fait du génocide organisé d’une manière préméditée et réalisé contre le peuple arménien par les Jeunes-Turcs.

En 1919 Lepsius publie un livre intitulé ‘’ La mort du peuple arménien’’, suite à quoi il a été exilé aux Pays-Bas, un pays neutre. Il est à noter que malgré les activités humanitaires et arménophiles déployées par la Société arméno-allemande, dans les conditions de l’alliance turco-allemande pendant la Première guerre mondiale, la Société n’est pas resté indemne de la propagande politique, mais elle a joué un grand rôle dans l’affaire de sauver les restes des Arméniens de la mort imminente et de gagner leurs vies.

Le peuple arménien gardera toujours une profonde reconnaissance envers le grand humaniste et ses activités visant à défendre les Arméniens. Le Mur Commémoratif qui se trouve dans la partie gauche de l’allée centrale du Complexe Commémoratif dédié aux victimes du Génocide des Arméniens, abrite la terre provenant de la tombe de Johannes Lepsius. En 2008 le Musée-Institut du Génocide arménien a organisé une conférence internationale dédiée au 150ème anniversaire de Johannes Lepsius et a émis des cartes postales nominatives. En 2013 dans les cadres des événements consacrés au 100ème anniversaire du Génocide des Arméniens ‘’Haypost’’ a émis des timbres postales ‘’Johannes Lepsius’’.







Follow us



DONATE

DonateforAGMI
TO KEEP THE MEMORY OF THE ARMENIAN GENOCIDE ALIVE

Special Projects Implemented by the Armenian Genocide Museum-Institute Foundation

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2019

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2018 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am