Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

LA CONFÉRENCE DE TROIS JOURS INTITULÉE «AUX CARREFOURS DU GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS, DE REVENDICATION ARMÉNIENNE ET DU PROBLÈME DE L’ARTSAKH ; ÉVALUATIONS ET PERSPECTIVES RÉTROSPECTIVES» A ÉTÉ EFFECTUÉE




De 16 à 18 septembre s’est tenue la conférence de trois jours intitulée «Aux carrefours du Génocide des Arméniens, de revendication arménienne et du problème de l’Artsakh ; Évaluations et perspectives rétrospectives» organisée par la Fondation de «Musée-Institut de génocide des Arméniens», l'Académie nationale des sciences, l'Université d'État d'Erevan et l'Association pour l'étude des études arméniennes.

Le directeur du MIGA Haroutioun Maroutian, a prononcé un discours d'ouverture : «Il y a près d'un an, la deuxième guerre ou la guerre de 44 jours de l'Artsakh a commencé. Cela représentait un danger existentiel pour les Arméniens d'Artsakh, l'État de l'Artsakh en général était en question. Pendant la guerre, les déclarations officielles des dirigeants de l’Arménie et de l'Artsakh ont constamment fait des comparaisons avec le génocide des Arméniens. De telles craintes étaient exprimées dans les conversations des citoyens ordinaires, les gens faisaient constamment des comparaisons avec la guerre turco-arménienne de 1920, puis avec les traités fatidiques de 1921. En un mot, aujourd'hui nous avons ce que nous avons. Je suis sûr que les pertes territoriales sont temporaires ; dans de nombreux cas, la solution pro-arménienne des problèmes compliqués ne dépend que de nous.»

Yuri Souvarian, secrétaire académique du département d'arménologie et des sciences sociales de l'Académie nationale des sciences de la République d'Arménie, et Achot Melkonian, directeur de l'Institut d'histoire de l'Académie nationale des sciences de la République d'Arménie, ont prononcé un discours de bienvenue discours. Petros Ter Matossian, maître de conférences à la branche Lincoln de l'Université du Nebraska, président de l'Association pour des études arméniennes, a prononcé son discours de bienvenue en vidéo.

Le premier jour de la conférence, s’est tenue l’inauguration d’une exposition temporaire organisée par la Fondation de « Musée-Institut de génocide des Arméniens » et les Archives nationales d’Arménie, intitulée «Sur les traces de la revendication arménienne. Certificats de propriétés privées et communales des Arméniens». Le même jour, les participants à la conférence ont visité le Mémorial de génocide des Arméniens, déposé des fleurs à la flamme éternelle et observé une minute de silence à la mémoire des martyrs du génocide des Arméniens.

La conférence a réuni des chercheurs de la République d'Arménie, des États-Unis, de la Grèce, de l'Argentine, de l'Israël, de la Suède, de la Finlande, de l'Autriche, du Liban et du Royaume-Uni. La conférence de trois jours comportait 11 sessions, au cours desquelles 47 rapports scientifiques ont été présentés. 12 chercheurs du MIGA ont présenté des rapports lors de la conférence.

Au cours de la conférence de trois jours, deux soi-disant "tables rondes" ont eu lieu, au cours desquelles, dans un environnement professionnel plus étroit, le processus de reconnaissance et de compensation du génocide des Arméniens, ainsi que les acquisitions, les problèmes et les attentes de ce processus ont été discutés, les manifestations de la politique génocidaire lors de la dernière guerre d'Artsakh ont été aussi évoquées.





Follow us



DONATE

DonateforAGMI
Pour garder la mémoire du génocide des Arméniens

Projets spéciaux mis en œuvre par la Fondation « Musée-institut du génocide des Arméniens »

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am