Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités



LE COLLEGE SANASSARIAN COMME UN CENTRE DE LA VIE EDUCATIVE DE KARIN






Le collège Sanassarian
Le collège Sanassarian de Karin (Erzroum) a eu une grande contribution dans la tâche de l’organisation et du développement de l’éducation des Arméniens occidentaux.

Avant le XIXe siècle la scolarisation nationale et la vie éducative n’existaient pas à Karin : l’éducation ne se limitait qu’aux cours donnés aux enfants aux monastères, mais dans les années 1850 la situation a changé peu à peu, qui était conditionné par les changements réalisés dans l’Empire Ottoman. En 1876 après l’adoption de la constitution ottomane, la gestion des écoles est passée aux conseils de quartiers et aux administrateurs nommés par ces conseils. A partir de 1878 les écoliers recevaient des connaissances non seulement religieuses mais aussi laïques. A Karin il y avait 10 collèges, dont 7 étaient mixtes, 2 masculins et 1 féminine.

Mais la vie éducative est arrivée à son apogée, quand le Collège Sanassarian a été fondé à Karin et a entamé ses activités fructueuses. En 1881 le Collège secondaire Sanassarian a été établi à Karin grâce aux efforts du bienfaiteur russo-arménien, Mkrtitch Sanassarian.

L’an de l’inauguration le Collège Sanassarian avait 9 classes dont 3 étaient des écoles primaires et 6 des écoles secondaires. 198 écoliers fréquentaient le collège, dont 85 venaient de Karin.

De 1881 à 1901 100 écoliers ont terminé le collège, dont 94 étaient des sections d’études et 16 des sections artisanales.

En 1883 le conseil du collège décide de déplacer le collège sur le territoire du Collège Hripsimé conditionné par l’augmentation du nombre des écoliers. C’est ici que le Collège Sanassarian s’est établi.

De 1899 à 1900 le Collège Sanassarian a été reconnu comme une école primaire et un collège secondaire par une lettre officielle accordée par la direction éducative d’Etat de Karno.

Le Nouveau bâtiment du collège était composé de trois parties, qui répondaient toutes les exigences de l’établissement interne : un propre atelier, un four, un lavabo, un lieu du jeu, une salle de sport, une patinoire.

Le collège avait sa maison de manuscrits (un Evangile ancien de parchemin, 986), un musée, des appareils de laboratoire, un hôpital, une pharmacie, un four, une teinturerie, des publications en langues arménien, française, anglaise, allemande, turque, persane, arabe, russe. Mkrtitch Sanassarian a offert au collège son riche bibliothèque, des albums artistiques, des collections de musée qui ont été créés grâce à ses propres efforts et par lesquels les élèves ont été éduqués. L’activité du Collège Sanassarian a duré 30 ans à Karin. En 1912 sur l’ordre du Conseil de tutelle de Constantinople le collège a été déplacé de Karin à Sébaste (Sivas).

Les Arméniens de Karin à la tête de l’inspecteur général des collèges Rostom Zorian, étaient contre cette décision, au résultat duquel une partie des biens est restée à Karin et bientôt dans le même bâtiment le collège ‘‘Nouveau Sanassarian’’ a commencé à fonctionner, et en Sébaste l’internat Sanassarian.

L’exclusivité du Collège Sanassarian, ses succès étaient surtout liés aux particularités éducationnelles du collège et aux noms de ses bienfaiteurs.

Le programme d’études du collège a été préparé par les directeurs des collèges supérieurs allemands, français, anglais. Le collège avait un programme d’études spécial qui correspondait au programme des collèges allemands secondaires appelés ‘‘Realschule’’ et aux écoles primaires et collèges secondaires.

Dans le registre de règlements du Collège Sanassarian il est noté ‘‘ Le but du Collège Sanassarian c’est d’éduquer les enfants arméniens conformément aux règles et à l’âme de l’église arménien apostolique, de leur donner une éducation générale et aussi de les éduquer dans les domaines de l’art et l’artisanat’’.

Au collège, outre les travaux d’éducation on essayait de préparer des hommes publics, des intellectuels espérant que dans les provinces et à Karin la demande de telles personnalités soit grande.

Les corps nationaux qui avaient une autorité et qui connaissaient bien leur affaire tâchaient d’améliorer le domaine de l’éducation s’appuyant sur des leaders érudits et aptes au travail. Avec tout ça les jeunes professeurs et directeurs du Collèges Sanassarian travaillaient conformément au ‘‘testament éternel’’ se dévouant à l’affaire de l’éducation et devenant des professeurs, membres des conseils d’études.

Beaucoup de figures connus comme l’un des survivants du Génocide des Arméniens, homme public, national Grigoris Palakian et des victimes du Génocide Levon Aghababian, Sérovbé Noratunkian ont fait leurs études au Collège Sanassarian.

Dans les années de la Première Guerre Mondiale le gouvernement ottoman a cessé les activités du collège et le bâtiment a commencé à se servir d’un hôpital.

Malheureusement tout le personnel du collège est devenu victime de la politique criminelle de l’Empire Ottoman. Le 23 juillet 1919 Kemal Ataturk a convoqué le congrès des nationalistes turcs dans le bâtiment du Collège Sanassarian de Karin.

Dans différentes périodes la République de Turquie a utilisé le bâtiment historique du collège pour différents buts : de 1920 au 1921 comme une école d’art ; de 1922 à 1923 salle d’études ; en 1924 une école primaire ; en 1940 une école d’art d’après Ataturk ; depuis 1960 musée de Congrès d’Ataturk et d’Erzroum ensuite comme un centre de l’administration nationale. De nos jours le Collège Sanassarian se sert d’un musée de Congrès et de la Lutte nationale et au lieu du buste de Mkrtitch Sanassarian c’est le statut de Kemal Ataturk qui se dresse.





Christiné Nadjarian
Responsable du département des programmes éducatifs






Mkrtitch Sanassarian


Le buste de Mkrtitch Sanassarian devant l'entrée du Collège Sanassarian, 1906



Un certificat de fin d'études du Collège Sanassarian de Karin donné à Mkrtitch A. Parsamian (né à Akn, le 17 mars 1886) de 27 au 30 juin, 1905



Le Collège Sanassarian de Karin, les années 1900



Le nouveau bâtiment du Collège Sanassarian, où se trouvent l'atelier, le bureau de l'inspecteur, la salle des professeurs, les salles de sciences naturelles et chimiques.



Le Collège Sanassarian de Karin, qui était composé des classes supérieures, d'une salle de professeurs, d'un musée, d'une chambre, d'une salle des fêtes, d'une maison de manuscrits et d'une cantine.



Le front de l'entrée du Collège Sanassarian



Le dernier patronage du Collège Sanassarian



Les élèves sortants du Collège Sanassarian autour de la photo de Mkrtitch Sanassarian



Les élèves du Collège Sanassarian



Les élèves du Collège Sanassarian



Les élèves du Collège Sanassarian



Les professeurs du Collège Sanassarian, 1911



Le bâtiment du Collège Sanassarian de nos jours








Follow us



DONATE

DonateforAGMI
TO KEEP THE MEMORY OF THE ARMENIAN GENOCIDE ALIVE

Special Projects Implemented by the Armenian Genocide Museum-Institute Foundation

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2019

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2018 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am