Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Délégations
Plan du site
Remarques
Contacts
Liens
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Notre mission
Le mot du directeur
Articles de presse
Journal éléctronique
Interviews
Actualités
Conférences
L’année du livre  
Bourse d’études Lemkin  
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Photos du complexe
Journée de commémoration
Amis de la Fondation MIGA
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
National Academy of Sciences of Armenia
Public Radio of Armenia
Armenian News Agency
ARMEDIA  Information, Analytical Agency
Inhomage
armin
armin
armin
armin
armin
1000000lives




Actualités

SARA CORNING-145
ELLE A VÉCU POUR SERVIR LES AUTRES



Sara Corning est née en 1872 dans la petite ville Chegoggin qui se trouve à 8 kilomètres de Yarmouth (Sud-Ouest du Canda). Pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918) elle devint membre de la Croix Rouge américaine. En tant que volontaire, elle partit dans l’Empire ottomane pour aider les réfugiés et les orphelins arméniens survécus au Génocide des Arméniens. La presse canadienne (Toronto World, The Halifax Herald, La Presse etc.) informa plusieurs fois sur les massacres des Arméniens pendant ces jours.

En 1922, devenue membre du Comité de secours américain au Proche-Orient, Sara Corning partit pour Smyrne.

En septembre 1922, les kémalistes envahirent Smyrne. La ville fut en générale peuplé par les réfugiés. Sara Corning se souvient : « Il y avait beaucoup de réfugiés malades, et nous avons ouvert une clinique pour les soigner mais les militaires l’ont bientôt fermée ».

Il n’y avait pas seulement des indigènes arméniens à Smyrne, mais aussi plusieurs réfugiés et parmi eux il y avait beaucoup d’orphelins. Le 13 septembre les kémalistes ont incendié « Gyavour Izmir ». Le nombre des chrétiens massacrés fut entre 100 000 et 150 000.

Une grande panique fut provoquée dans la ville. Les chrétiens sauvés de l’incendie cherchaient asile dans les consulats européens et américains. Leur évacuation dans la mer fut exécutée par les organisations internationales (La Croix Rouge, Le Comité de secours américain au Proche-Orient., etc.).

Etant au centre des évènements, Sara Corning, au prix de sa vie, recueillit 5000 Arméniennes, en générales les filles jusqu’à 12 ans ainsi que des enfants grecs qui furent débarqués en Grèce par les navires militaires américains.

En 1923, le roi grec George II invita officiellement Sara Corning au palais royal en la récompensant avec « La Croix d’argent de l’Ordre du Sauveur » (ordre d’Etat honorifique grec). Cette médaille fut délivrée aux militaires et aux personnes civiles grecques, ainsi que aux étrangers qui accomplirent des actes remarquables pour la Grèce.

En 1924, Sara Corning partit pour la Turquie en tant que institutrice. En passant à la retraite, elle revint à Chegoggin, le village natal, où elle vécut jusqu’à la fin de sa vie, jusqu’à 1969. Elle est morte à l’âge de 97 ans. Elle a consacré toute sa vie à l’activité de l’enseignement et de l’éducation des enfants. Cette phrase « elle a vécu pour servir les autres » est gravée sur sa pierre tombale.

Au musée régional de Yarmouth et dans les archives de la famille Corning il y a certaine information sur l’activité humanitaire de Sara Corning.



Après l’incendie de Smyrne, Sara Corning à bord du navire avec les orphelins arméniens, 1922


Les survivants des massacres turcs à bord du navire américain, septembre 1922, collection MIGA


La population grecque de Smyrne s’empile dans les embarcations, tandis que l’armée turque prend possession de la ville, en train de devenir la proie des flammes, Le Pelerin, 8 octobre 1922, Collection MIGA


Orphelins arméniens sauvés par Sara Corning, les années 1920, Musée régional de Yarmouth


Sara Corning, ses collègues et les orphelines à Orpheus (Grèce), Musée régional de Yarmouth


Exposition dédiée à la mémoire de Sara Corning, Musée régional de Yarmouth


Les affaires de Sara Corning, Musée régional de Yarmouth


Le tombeau de Sara Corning à Chegoggin





Follow us



Musée virtuel

Conférence Internationale

genocide
L'analyse comparative des génocides du 20ème siècle
Douzième conférence de l'Association
internationale des spécialistes du génocide
8-12 Juillet 2015, Erevan

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2018

PROJET SPÉCIAL

100photo
CENT HISTOIRES DE PHOTO SUR LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS


EXPOSITIONS TEMPORAIRES

brand book
Expositions temporaires dédiées au Génocide arménien

Au cours de toute l’année de 2015, dans le cadre des événements dédiés au 100ème anniversaire du Génocide arménien, le MIGA prévoit d'organiser simultanément dans différents pays près de vingt expositions variées et multilingues, d’une nouveauté scientifique, ainsi que avec les technologies et les designs modernes.

Mémoire

remember
Grigor Mjrguyan, figure politique, commerçant. Il est né en 1863. Les Turcs l’appelaient Yaver Effendi. Il fut le président de l’Union Générale arménienne de bienfaisance. Il fut tué en 1918. Il fut une victime du Génocide des Arméniens.

RA, Armenie Erevan 0028
Complexe Commemoratif de Tsitsernakaberd
Tel.: (374 10) 39 09 81
Fax: (374 10) 39 10 41
    2007-2016 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am