Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités


A PROPOS DU GÉNOCIDE DE BANGLADESH






Mémorial des martyrs nationaux, 1971
Le 25 mars est la journée de la commémoration du génocide de Bangladesh, durant lequel au Bangladesh on honore la mémoire des victimes des massacres de masse de 1971. Avec le lancement de l'opération militaire ''Projecteur'' en Pakistan Oriental (Bangladesh) le 25 mars, Pakistan essayait d'oppresser le droit d'auto-détermination de Bangladesh.

Le Génocide de Bangladesh réalisé en 1971 par le Pakistan est mentionné rarement mais pendent ces événements horribles le monde payait une grande attention.

Au mois d'aout 1947, l'indépendance de l'Inde accordée par le Royaume-Uni a abouti à la division de la colonie de l'Inde Britannique en Inde et Pakistan. Pakistan a été créé sur le territoire de l'Inde Britannique avec la majorité musulmane n'ayant aucun rapport avec la majorité géographique. Par conséquent cet Etat a été formé à partir de deux ailes- Pakistan Occidental et Pakistan Oriental étant séparés par le territoire indien. Ces ailes n'étaient pas séparées seulement géographiquement mais aussi culturellement.

À cause de la disparité existant entre deux ailes du Pakistan ''le mouvement de six points'' a été lancé au Pakistan Oriental dirigé par le leader de la Ligue Awami Sheikh Mujibur Rahman qui exigeait plus grande autonomie pour le Pakistan Oriental. Le but essentiel du mouvement était réaliser les six demandes présentées par la Coalition des six partis nationalistes du Bengale en 1966 afin de mettre fin à l'exploitation du Pakistan Oriental par les dirigeants du Pakistan Occidental. Ceux-ci ont rejeté les 6 points proposés par Mujibur.

Les musulmans de Bangladesh étaient considérés comme des citoyens de seconde classe au Pakistan Occidental. La tâche de Bangladesh était protéger non seulement sa langue mais aussi sa culture qui était aussi sous le danger. Le gouvernement central du Pakistan entreprenait des différents moyens pour prendre l'économie du Pakistan Oriental sous son contrôle. La tension entre les deux ailes du Pakistan a ouvert la voie aux élections de 1970 durant lesquelles la Ligue Awami a gagné une victoire écrasante obtenant les 167 sièges sur 169 au Parlement du Pakistan Oriental. Cela a permis à la Ligue Awami de former un gouvernement et de proclamer l'indépendance de Bangladesh.

Les dirigeants du Pakistan dirigés par le président Yahya Khan considéraient cela comme un danger pour leur gouvernement et leurs intérêts. Celui-ci a interdit les activités de la Ligue Awami et a déclaré la loi martiale. Le 22 février 1971 le général Yahya Khan a dit '' tuer trois millions d'entre eux, et le reste nous mangera dans la main''. Le Génocide a commencé le 25 mars 1971. Le gouvernement du Pakistan a commencé des hostilités et a ciblé un certain nombre de villes et groupes humaines de Bangladesh. On a fait une tentative de décapiter l'élite politique et intellectuel du Pakistan Oriental et l'Université Dhaka, un centre de propagande des nationalistes a été attaqué. Des centaines d'étudiants ont été tués durant l'Opération ''Projecteur''.

Quand les nouvelles sur les massacres de Dhaka se sont répandues et le 26 mars 1971 on a annoncé l'indépendance de Bangladesh, la Ligue Awami dirigé par le Sheikh Mujibur Rahman a organisé la résistance dans toutes les villes du pays.

À la mi- mai l'armée du Pakistan a réussi à prendre les villes sous sa contrôle. La campagne de l'armée pakistanaise n'a pas seulement abouti aux massacres massifs de la population civique mais aussi a causé des déportations massives.

Pendant la seconde phase de la guerre de libération de Bangladesh (à partir de mi-mai jusqu'à septembre) l'armée pakistanaise parallèlement aux opérations militaires était engagée aussi dans des pillages à grande échelle et des viols des filles et des femmes. Quand beaucoup d'hommes ont été tués pendant la première phase de la lutte de la libération la deuxième phase était ciblée sur les filles et les femmes qui subissaient de la violence devant leurs membres de la famille pour les punir et les effrayer. Selon diverses estimations de 200. 000 à 400.000 filles et femmes bangladaises ont été violées par l'armée pakistanaise.

Pendant la guerre l'armée pakistanaise et ses collaborateurs locaux ont réalisé la peine de mort coordonnée des intellectuels du Bengale. De nombreux professeurs de l'Université de Dhaka ont été tués dans les premiers jours de la guerre. Mais les cas les plus affreux des massacres ciblés ont eu lieu dans les derniers jours de la guerre.

Pendant la troisième phase de la lutte de la libération (à partir de mi-octobre jusqu'à mi-décembre) les attaques des guérrillas ont augmenté et la lutte de la libération a abouti à la guerre courte entre l'Inde et le Pakistan. Au mois de novembre 1971 l'Inde a envoyé des troupes pour protéger les Hindous et les Bengalis du génocide commis par le Pakistan Occidental. Le 3 décembre une guerre à grande échelle a commencé entre l'Inde et le Pakistan Occidental qui s'est terminée le 16 décembre 1971 par la défaite de l'armée pakistanaise.

Le Pakistan continuait ses actes de génocide même quand sa défaite était inévitable. Les Pakistanais ont décidé de tuer les intellectuels et les spécialistes de toutes les villes dans le but de priver les Bangladais des gens talentueux. Du 12 au 14 décembre on a fait sortir un certain nombre d'intellectuels et des spécialistes hors de leurs maison et les ont massacrés. C'est pourquoi le 14 décembre est considéré au Bangladesh comme une journée de la commémoration des intellectuels martyrisés.

L'armée pakistanaise était ciblée aussi sur les représentants de la minorité hindouiste. Lors du génocide de Bangladesh on a organisé des massacres massifs des hommes hindous et des viols des femmes. Les troupes pakistanaises persécutaient les Hindous dans les villages. Seul au mois de juin 1971 plus de 4 millions réfugiés hindous ont émigré en Inde. Les temples bouddhistes et les moines bouddhistes ont été aussi attaqués. Après la guerre l'armée indienne a retiens 92,000 prisonniers de guerre pakistanais dont 195 étaient accusés dans les crimes de guerre. Au mois d'avril 1974 195 prisonniers ont été libérés après la conclusion de l'accord trilatéral de Delhi entre le Bangladesh, le Pakistan et l'Inde. Le Bangladesh leur a permis de revenir au Pakistan en réponse à la reconnaissance de son indépendance par le Pakistan. Le 22 février 1974 le Pakistan a reconnu l'indépendence du Bangladesh.

Au cours de neuf mois de la guerre de libération de Bangladesh les militaires de Pakistan et les insurgés islamistes ont tué presque 3 millions de gens. 10 millions de gens ont émigré en Inde et 30 millions de gens étaient obligés de quitter leurs maisons.

Au mois de mai 2014 à Khulna, qui est la troisième plus grande ville du Bangladesh le premier musée du génocide de Bangladesh a été fondé appelé ''1971: Musée & Archives de génocide-torture'' (1971: Genocide and torture Archive and Museum). Le choix de la ville n'a pas été fait au hasard car des massacres à grande échelle ont eu lieu dans cette ville.


Narek Poghosyan
Chercheur à MIGA






1947. La division de colonie de l'Inde en Inde et en Pakistan. Ce dernier a été ensuite divisé en Pakistan Oriental (Bangladesh) et Pakistan Occidental. Les musulmans de Bangladesh étaient considérés comme des citoyens de seconde classe.

La tâche de Bangladesh était protéger non seulement sa langue mais aussi sa culture qui était aussi sous le danger. Le gouvernement central du Pakistan entreprenait des différents moyens pour défendre l'économie du Pakistan Oriental sous son contrôle.



Sheikh Mujibur Rahman, premier président du Bangladesh.
(1920-1795), (1971-1972/président)



Mémorial dédié aux intellectuels martyrisés pendant le génocide, Dhaka



Martyrs du génocide de Bangladesh




Sources des photos sur le génocide de Bangladesh: virtualbangladesh.com




Follow us



Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2019

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2018 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am