Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités



LE DIRECTEUR DE MIGA A ACCUEILLI LES JEUNES ARMENIENS DE DIASPORA ET LEUR A DONNE UNE CONFERENCE






Les jeunes Arméniens de Diaspora
avec Haroutioun Maroutian
Les participants de la conférence des jeunes leaders de Diaspora du bureau du commissaire en chef des affaires de Diaspora de RA ont visité le Musée et le Mémorial du Génocide des Arméniens.

Ils ont eu une rencontre avec Haroutioun Maroutian, directeur de la fondation ''Musée-Institut du Génocide des Arméniens''. Tout d'abord le directeur a souhaité la bienvenue aux participants et les a remercié pour leur visite et l'intérêt, ensuite a livré une conférence pour les jeunes Arméniens de Diaspora sur le thème ''Pourquoi se souvenir le génocide''.

''Le thème est très large, ayant beaucoup d'aspects, c'est pourquoi je vais essayer de proposer juste quelques accentuations''- a dit M. Maroutian.

Dans son discours il s'est concentré surtout sur le thème des autodéfenses dans le contexte du Génocide des Arméniens.

'' Dans l'affaire de l'enseignement du Génocide le problème consiste non seulement en véritable reflet de la vérité, mais aussi en processus de propositions des accentuations dans le domaine de l'éducation aussi dans l'affaire de transformation identitaire. L'accentuation du thème des autodéfenses dans les années du Génocide des Arméniens peut être l'une de ces exemples. Il y a plus de 100 ans. On a le fait des batailles d'autodéfenses des années du Génocide, on a une structure de l'Etat nationale de 30 ans et le facteur des victoires d'Artsakh. Il est le temps de donner un sens nouveau au conseil de la journée commémorative, de le transformer, de réaliser au moins des changements des accentuations et de mettre en circulation une autre formulation du jour de 24 avril: par exemple '' Journée de la commémoration des victimes du Génocide des Arméniens et des héros des batailles d'autodéfenses'' ou juste '' Journée de la commémoration du Génocide des Arméniens'' ou ''Journée de la commémoration du Génocide des Arméniens: victimes, résistants, survivants. Tout d'abord c'est nous qui avons besoin de tel changement pour préciser les questions de notre identité''- a noté M. Maroutian lors de la conférence d'une durée d'une heure.

Il a accordé de l'importance à la narration des microhistoires, à la nécessité de la publication de ces histoires, car l'extermination des destins des familles et des individus indique la politique de l'extermination d'un peuple entier, la lutte de la vie et de la mort. ‘‘Je n’exclue pas qu’à un moment donné la nécessité de tels matériaux sera plus importante, quand la question de compensation sera examinée sur le champ juridique’’,- a souligné M. Maroutian.

‘‘ Le devoir de toutes les générations arméniennes c’est d’essayer de résumer le plus possible l’information complète sur tout victime et survivant du Génocide, de souligner les sources des histoires et des témoignages individuelles, de donner des références des textes existants dont chacun est une partie importante de l’unique mais en même temps de la collectivité.

Et ici c’est le facteur des volontaires qui est important.

Vous et vos écoliers, vous pouvez aussi devenir volontaires. Si vous remplissez consciencieusement les questionnaires, cela nous aidera à vérifier les données des survivants’’- M. Maroutian a mentionné dans son parole.

Le directeur de MIGA a parlé aussi des aspects de l’histoire et de la mémoire du Génocide arménien, par exemple des faits de salut en accordant de l’importance au rôle des gens arméniens, des femmes arméniennes, à la vénération des personnages pleins de sacrifice, à la revendication, aux possibilités de l’enrichissement des perceptions du conseil du parc de Tsitsernakaberd. A la fin de la rencontre les participants ont pris des photos avec le directeur Haroutioun Maroutian. A leur tour ils ont aussi accordé de l’importance aux rencontres pareilles, aux problèmes présents aux colonies arméniennes surtout à l’enrichissement des cadres d’événements de la commémoration du Génocide des Arméniens, à la nécessité du renforcement des liens Arménie-Diaspora.


Article préparée par Arevik Avetisyan
Relations extérieures et presse































Follow us



DONATE

DonateforAGMI
TO KEEP THE MEMORY OF THE ARMENIAN GENOCIDE ALIVE

Special Projects Implemented by the Armenian Genocide Museum-Institute Foundation

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2019

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2018 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am