Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

Les Arméniens à Kessab: La lutte continue pour survivre
(Extrait historique)

28.03.2014

La situation géographique et l'histoire de Kessab avant le 20ème siècle

La région de Kessab, peuplée par les Arméniens (le centre est la ville Kessab) est située au nord - ouest de la Syrie , dans la province d'Alep , près d’Alexandrette, Antioche et Lattaquié, à 3 km de la mer Méditerranée.

La présence des Arméniens en Cilicie et dans les régions côtières de l'Assyrie atteste à l’époque de Tigrane le Grand. Les villages arméniens , grecs et assyriens ont beaucoup souffert des massacres et des violences pendant les invasions des Mamelouks égyptiens et dans la première période du sultanat mamelouk (13-14ème siècle ) . Afin d'éviter la persécution et les massacres , les Arméniens se sont installés dans les montagnes de Kessab . Leur présence à Kessab est authentifiée au 16ème siècle, bien que la communauté est finalement formée au 18ème siècle . Dans la période de l'Empire ottoman , Kessab faisait partie constitutive du vilayet d'Alep et il est devenu un centre de transit commercial reliant l'Asie Mineure , la Cilicie et la Mésopotamie du Nord .

Au début du 20ème siècle Kessab avait 8 000 d’habitants arméniens . Outre Kessab, 9 des 13 villages de la région,Galaturan , Duzaghaj , Eski Fren , Eskyuran , Ekiz Olug , Chagalcheg , Chinar , Paghchaghaz et Kyorkunen étaient également habités par les Arméniens. Dans la région de Kessab il y avait huit églises arméniennes avec leurs écoles. La population était engagée dans l'agriculture , l'élevage , la sériciculture, l'apiculture et l'artisanat.

Kessab pendant des massacres de 1909 en Cilicie

Pendant les massacres de 1909, les Arméniens de Kessab ont partagé le sort des Arméniens de Cilicie . En Avril 30 000 forces armées turques ont envahi Kessab . Malgré la résistance acharnée de la population , les Turcs ont réussi à brûler l'un des faubourgs de Kessab . Les Arméniens se sont installés dans les montagnes de Galaturan et au littoral . Après brûler et piller Kessab , les Turcs se sont déplacés à Galaturan , où ils ont brûlé et pillé les maisons du haut quartier. Les Arméniens se sont déplacés de Galaturan vers le village turc Bedrousiye, puis dans la baie de Bazit, ensuite à Lattaquié par le bateau français "Niger " .

Les Arméniens survécus aux massacres de 1909 sont revenus et ont reconstruit leurs maisons . Après le pillage les organisations caritatives arméniennes et étrangères se sont précipités pour aider les habitants sinistrés des villages de Kessab . Le Catholicos Sahak II Khabayan de Cilicie a également visité Kessab.

Bientôt ont été ouverts un orphelinat , ainsi qu’un syndicat des veuves et un artisanat pour les enfants à Kessab. Il a été faite d’une tentative pour restaurer l'économie , en particulier la construction à grande échelle a été réalisée . Les églises, les écoles et les centres culturels ont été reconstruits à Kessab et dans les régions voisines . La plupart d'eux se tiennent jusqu'à maintenant.

Les Arméniens de Kessab pendant les années du génocide arménien

Les Arméniens de Kessab ont beaucoup souffert pendant le génocide des Arméniens étant déportés et exilés . L'ordonnance de la déportation a atteint à Kessab le 26 Juillet 1915. Au début, les Arméniens ont décidé de désobéir à l'ordre et à résister , mais en vain . Ils ont été exilés en deux diréctions : à Deir ez-Zor et vers le sud , en Jordanie. 5000 Arméniens sont morts sur le chemin de l'exil . 70 jeunes Arméniens ont été mobilisés dans la Légion arménienne de l'armée française en contribuant à la défaite de l'Empire ottoman .

La reconstruction de Kessab

Après avoir survécu au génocide , en 1918 la plupart de la population arménienne de Kessab est retourné chez eux pour reconstruire et développer leur patrie qui était florissante jadis. Le problème principal des rapatriés était encore la sécurité. Ainsi, un groupe de bénévoles a été formé pour protéger jour et nuit les habitants des gangs d'officiers kémalistes. En 1920 il y avait 2363 Arméniens à Kessab , trois ans plus tard leur nombre est devenu à peu près 3500 . Dans les décennies suivantes le nombre de la population de Kessab et des villages voisins a été diminué à cause de la migration. En 1946 Kessab a fait partie de la République arabe de la Syrie. En 1946-1947, 2 400 Arméniens se sont rapatriés en Arménie ( 3800 selon d'autres sources ) . Dans les années 1950- 60, des centaines de familles arméniennes ont déménagé aux États-Unis, au Canada et au Liban.

Malgré tout cela Kessab a continué à rester l'une des principales communautés arméniennes en Syrie . Avant les incidents du Mars 2014, il y avait 1 500 Arméniens vivant à Kessab . L'église apostolique arménienne Sainte-Marie (construit au 19ème siècle) , l'église catholique Saint Michel Archange , l’église arménienne évangélique Sainte Trinité , l’école Azgayin Usumnasirats Miacyal ,l’école évangélique arménienne Nahatakats Miacyal, l’école arménienne Barehouso catholique et le centre national Sahakian avec son école du dimanche fonctionnaient encore . Jusqu'aux années 1950 il y avait une dizaine de villages purement arméniens. Aujourd'hui , existantes seulement Baghjaghas , Duzaghaj et Galaturan.






Kessab, la restitution des biens volés pendans les massacres, 1909


Deux survivants Arméniens des massacres, qui s'étaient réfugiés dans les montagnes pendant des jours


Le croiseur-cuirassé Jules-Ferry , qui embarqua 1450 réfugiés arméniens de Kessab dans la baie de Bazit, en avril 1909


Le croiseur-cuirassé Jules-Ferry , qui embarqua 1450 réfugiés arméniens de Kessab dans la baie de Bazit, en avril 1909


Les réfugiés arméniens s’embarquent de Kessab dans la baie de Bazit, 1909


Les femmes et les enfants arméniens à l'abri dans une grotte pendant 8 jours pour se sauver des massacres , 1909


Les orphelins arméniens de huit à dix ans, survécu aux massacres de 1909


Les élèves de l'école de Kessab


Les enseignants et les élèves de l'école élémentaire masculine de Kessab


Les premiers diplômés de l'école élémentaire masculin de Kessab, 1912


Le bâtiment de l'école élémentaire féminine


Kessab , de nos jours,la photo est de Samvel Karapétyan


Kessab , de nos jours, la photo est de Samvel Karapétyan


Kessab , de nos jours, la photo est de Samvel Karapétyan


Follow us



DONATE

DonateforAGMI
Pour garder la mémoire du génocide des Arméniens

Projets spéciaux mis en œuvre par la Fondation « Musée-institut du génocide des Arméniens »

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am