Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

SÉMINAIRE MÉTHODOLOGIQUE
"LE GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS ET LE GÉNOCIDE DES JUIFS; PROBLÈMES DE RELATIONS "

29.01.2021


Le 29 janvier, au Musée-institut du génocide des Arméniens a eu lieu le séminaire intitulé " Le génocide des Arméniens et le génocide des Juifs; problèmes relationnels " dédié à l’anniversaire de la libération du camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau et à la fin de la Deuxième guerre mondiale.

Le directeur du MIGA, Haroutioun Maroutian, a prononcé un discours d'ouverture lors du séminaire, soulignant l'importance des Journées de la Mémoire dans la prévention de tels crimes.

Rima Varzhapétian-Feller, chef de la communauté juive d'Arménie, a présenté le livre intitulé "Les juifs de la terre de Noé" à la bibliothèque scientifique du MIGA .

Trois rapports ont été lus lors de l'événement. La chercheuse en programmes éducatifs du MIGA, la candidate Réguina Galoustian, a présenté certaines similitudes idéologiques entre le génocide des Arméniens et le génocide des Juifs. En établissant des comparaisons entre le nazisme et le turquisme, l'existence de trois phénomènes a été particulièrement soulignée : le racisme, le darwinisme social, l'eugénisme des deux idéologies, leur application pendant les grands massacres et l'Holocauste.

La directrice adjointe du MIGA, Edita Gzoïan, a abordé le développement du concept de crimes contre l'humanité. Elle a présenté la déclaration conjointe de la France, de la Russie et de la Grande-Bretagne datée du 24 mai 1915, où la violence contre le peuple arménien était qualifiée de «crime contre l'humanité», les activités de la Commission internationale d'enquête sur les crimes de guerre, mise en place à la Conférence de paix de Paris le 25 janvier 1919, ainsi que les articles pertinents du Traité de Sèvres, conduisant le développement du concept aux procès de Nuremberg. La conférencière a souligné que le génocide des Arméniens a eu un impact significatif sur le développement de certains concepts du droit international.

Inessa Stépanian, collaboratrice du Département Vahagn Dadrian des études comparatives sur les genocides, a présenté les activités des structures de force «Teshkilat-Mahsusa» et des SS, faisant des comparaisons entre les méthodes de meurtre utilisées.

Les rapports présentés de cette manière se référaient aux similitudes et différences historiques, juridiques, idéologiques et autres autres existantes entre les génocides des Arméniens et des Juifs, les mécanismes de mise en œuvre, et des analyses comparatives ont été proposées.

Des informations détaillées sur le séminaire et les activités du MIGA sont disponibles sur la page Facebook officielle du MIGA.



* Quand le 27 janvier 1945, les troupes soviétiques ont libéré le camp d'Auschwitz, laissant 1 200 prisonniers sont restés à Auschwitz I, 58 000 à Auschwitz-Birkenau II et 600 à Auschwitz-Monovitz III. Quelques jours avant la libération, alors que les troupes soviétiques avançaient, les SS évacuèrent les sous-camps du camp de concentration d'Auschwitz, forçant quelque 58 000 prisonniers à marcher vers le sud à travers la neige jusqu'aux camps de concentration allemands. Sur 1,3 million à 1,5 million de personnes déportées vers Auschwitz, le SS a tué au moins 1,1 million. Quelque 200 000 prisonniers ont survécu à Auschwitz en tant que travailleurs forcés, mais plus de la moitié n'ont pas survécu à la guerre et sont ensuite morts ailleurs. Auschwitz-Birkenau était l'un des cinq centres de la mort mis en place par la police SS allemande dans la Pologne occupée par l'Allemagne.





MIGA, Département des relations extérieures et de l’information




Follow us



DONATE

DonateforAGMI
Pour garder la mémoire du génocide des Arméniens

Projets spéciaux mis en œuvre par la Fondation « Musée-institut du génocide des Arméniens »

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am