Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

"Guerre de quatre ans à l’Est, partenariat franco-arménien pendant la guerre "


30.04.2021


Le 30 avril de l’année en cours, au Musée-Institut de génocide des Arméniens s’est tenue la présentation du mémoire intitulé "GUERRE DE QUATRE ANS À L'EST, PARTENARIAT FRANCO-ARMÉNIEN PENDANT LA GUERRE" de Charles-Tiran Tékéïan, participant du sauvetage des Arméniens de Musa Dagh, marin et traducteur.

L'auteur des commentaires et des notes de bas de page du mémoire est le philologue Karèn Aristakessian.

Le directeur du MIGA, Haroutioun Maroutian, a accueilli les invités avec un discours d'ouverture, qui, soulignant le travail considérable accompli par Karèn Aristakessian, a mentionné : "L'ouvrage est plein de notes de bas de page. Charles-Tiran Tékéïan a écrit dans la langue d'un témoin oculaire, tandis que 100 ans plus tard, les personnages et certains événements sont inconnus de beaucoup. C'est là que le rôle du chercheur Karèn Aristakessian, est particulièrement important. "

L'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Arménie Jonathan Lacôte a également salué les participants. Dans son discours, M. l’Ambassadeur a estimé que le sens du mémoire était encore plus important maintenant, quelques jours après le 24 avril.

" Le mont Musa est l'un des épisodes marquants de l'histoire commune de la coopération franco-arménienne. Ce travail prouve une fois de plus que les officiers arméniens ont servi dans la marine française, qui se considéraient comme Arméniens et Français ", a déclaré l'ambassadeur Lacôte.

L'Ambassadeur a également remercié tous les participants pour le succès de ce travail précieux, ajoutant que la mémoire n'est pas seulement une chose du passé, mais aussi une grande réussite pour l'avenir.

L'auteur des commentaires et notes du mémoire Karèn Aristakessian a mentionné que le mémoire de Charles-Tiran Tékéïan porte sur le sauvetage du peuple de Moussaler, le partenariat franco-arménien, la formation de la "Légion arménienne". "Les huit mois d'annotation du mémoire et d'enrichissement avec des photos ont été pleins d'un grand dévouement."

Les participants ont été accueillis par des docteurs en sciences historiques, les professeurs Edik Minassian (doyen de la faculté d'histoire de l'YSU) et Amatouni Virabian (chef de la chaire de l'Université pédagogique d'État arménienne).

À la fin de la présentation, des représentants de la troisième génération de Moussaler, le prêtre de l'église Sourb Haroutioun de Parakar, le père Gegham Késsabélian et la bibliographe Astghik Nersissian ont partagé leurs histoires de famille personnelles.

La publication du mémoire a été soutenue par l'ambassade de France en République d'Arménie, ainsi que par Zohrab Tazian et Hakob Janbazian, descendants du peuple de Moussaler.




































Follow us



DONATE

DonateforAGMI
Pour garder la mémoire du génocide des Arméniens

Projets spéciaux mis en œuvre par la Fondation « Musée-institut du génocide des Arméniens »

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am