Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Actualités

Jacob Kunzler, un Suisse pro-arménien
(8 mars 1871-15 janvier 1949)




Missionnaire, infirmier et médecin, diacre protestant, témoin du génocide des Arméniens, sauveteur-soignant de milliers d'orphelins arméniens, veuves. Tout cela concerne le suisse Jakob Kunzler. Il a servi pendant environ 50 ans à Urfa et Ghazir (Liban), aidant des milliers de personnes, dont la plupart étaient des Arméniens.

Les 28 années « pré-orientales » de la vie de Kunzler semblaient être une longue route préparant l'avenir de sa vie. Perdant ses parents, très jeune, il travaille d'abord comme charpentier, puis à Basel il s’est spécialisé dans l’assistance médicale et la profession d’infirmier. Tout cela l'a préparé non seulement professionnellement, mais aussi « humainement ». Kunzler savait par expérience personnelle ce que signifie être orphelin dès son plus jeune âge. En 1899 la « Mission orientale allemande » de Johannes Lepsius a proposé à Jakob Kunzler le poste de médecin assistant à l'hôpital de l'organisation près de l'orphelinat d'Urfa. Grâce à ses qualités humaines et professionnelles, il a pu gagner le respect et la confiance de la population multinationale locale.

Pendant les années du génocide des Arméniens, Kunzler était toujours à Urfa, qui était l'un des centres du génocide contre les Arméniens. Il a non seulement été témoin de tout cela, mais a également essayé d'aider au maximum les Arméniens victimes des autorités turques. Plus tard, Kunzler a participé aussi à la libération des femmes et des enfants arméniens des musulmans.

Après la fin de la Première Guerre mondiale, la « Mission allemande orientale », en tant que représentant du pays vaincu, a dû cesser ses activités en Turquie. À cette époque, Kunzler jouait un rôle important dans la préservation des bâtiments appartenant à l'orphelinat allemand d'Urfa et dans l'amélioration de la situation des Arméniens qui s'y étaient réfugiés.

En 1919, Kunzler est retourné en Suisse, mais en 1922, il était de nouveau à Urfa, cette fois en tant que travailleur au comité de secours au Proche-Orient, s'occupant d'orphelins arméniens et de la comptabilité. Au printemps de la même année, le Comité de secours au Proche-Orient, tenant en compte de la situation défavorable en Turquie, a décidé de transférer les orphelins arméniens sous sa garde vers la Grèce, le Caucase, la Syrie et le Liban. La grande expérience de Kunzler était plus que pertinente dans cette affaire. En novembre 1922, il a transféré environ 8 000 orphelins arméniens en Syrie d’Urfa, Mardin, Diyarbakir, Kharberd, Arabkir, Akn et Malatya.

Poursuivant sa coopération avec le Comité de secours au Proche-Orient, en février 1923, Hagop Kunzler a dirigé l'orphelinat libanais de Ghazir, qui abritait 1 400 orphelins arméniens.

En 1928, Kunzler a servi dans la Société suisse pour le secours aux Arméniens et a continué d'aider les Arméniens nécessiteux. Tout au long de sa carrière, Kunzler a entouré les orphelins arméniens avec soin et chaleur, essayant d'alléger la souffrance des enfants qui avaient connu l'amertume de la vie d'orphelin. Dans le même temps, cependant, il n'a pas abusé d’une telle approche pour maintenir un niveau élevé de discipline parmi les orphelins. De plus, Kunzler a toujours cherché à préparer autant que possible les orphelins sous sa charge à la vie indépendante en les éduquant et en faisant d'eux des maîtres du métier.

Grâce à ses nombreuses années d'activité désintéressée, il est appelé "Papa Kunzler" par les Arméniens. Il convient de noter que pendant tout son service en Orient, Kunzler était accompagné de sa fidèle épouse, Elizabeth Kunzler (Bender), qui partageait toujours toutes les difficultés et les épreuves de la vie de son mari et était également aimée des Arméniens.





Aram Mirzoïan
Chercheur senior du MIGA








Jacob Kunzler et les orphelins arméniens



Jacob Kunzler ("papa ") et son épouse Elizabeth ("mama ")








Follow us



DONATE

DonateforAGMI
Pour garder la mémoire du génocide des Arméniens

Projets spéciaux mis en œuvre par la Fondation « Musée-institut du génocide des Arméniens »

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2020 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am