Home Map E-mail
 
Eng |  Հայ |  Türk |  Рус |  Fr  

Accueil
Page principale
Notre mission
Le mot du directeur
Contacts
Arménie Pré-génocide
Histoire de l’Arménie
Photos Pré-génocide
Intellectuels
Génocide Arménien
Qu’est-ce que le génocide?
Génocide arménien
Chronologie
Photos du Génocide arménien
100 histoires de photo
Cartographie du génocide arménien
Génocide culturel
Mémoire
Documents
Américains
Britanniques
Allemands
Russes
Français
Autrichiens
Turcs

Recherche
Bibliographie
Histoires de rescapés
Témoignages oculaires
Média
Citations
Conférences
Reconnaissance
Etats
Organisations Internationales
Gouvernements de provinces
Pétitions publiques
Événements
Délégations
Journal éléctronique
Actualités
Conférences
Liens
   Musée
Informations sur le musée
Préparez votre visite
Exposition permanente
Exposition temporaire
Exposition en ligne  
Expositions ambulantes  
Cartes postales  
   Institut
Objectifs et projets
Publications
Journal  
Bibliothèque
Collection du MIGA
   Complexe de Tsitsernakaberd
Description et Histoire
Le parc commémoratif
Journée de commémoration
 

Armenian General Benevolent Union
All Armenian Fund
Armenian News Agency
armin
armin
armin
armin
armin




Histoires de rescapés

LES TÉMOIGNAGES DE TAGOUHI VARDANYAN

5 AOUT, 1916, KHALILLOU


Tagouhi Vardanyan raconte des massacres du village Ghalassar (région Salmast). Après la retraite des bénévoles russes, les villageois étaient obligés de quitter leur village natal pour échapper aux massacres des Turcs. Ils n’avaient même pas de temps de prendre du pain. Les Turcs ont pillé le village, ont kidnappé et déshonoré les femmes et les filles qui n’avaient pas quitté leurs maisons. Il y avait plusieurs femmes et enfants gelés du froid sur la route.



vardanyan
Le 5 janvier 1915, après la retraire des Russes de Bachkalé, les bénévoles nous ont évacués pour que les Turcs qui venaient du derrière ne nous massacraient pas. Nous ne pouvions même pas prendre le pain pour la route. Tout est resté dans le village, et pillé après notre exode. Dans chaque maison du village un ou deux personnes sont restés, 18 belles femmes et filles ont été kidnappées, déshonorées, plus de 9 femmes et enfants sont disparus. Au printemps dernier de 1915, lorsque notre peuple est allé à Ghalassar, ils y ont vu une scie sanglant au bord du puits. Ensuite, ils y ont trouvé 7 corps, dont 4 étaient hommes et 3 femmes. Les têtes de 6 cadavres étaient sciées, seule une tête n’était pas là.

Au long du chemin le champ est couvert de cadavres et d’ossements du peuple de notre village. Après l’exode des centaines sont morts du froid. J’ai vu de mes propres yeux des dizaines de femmes avec leurs enfants tombés sur les routes.

L’autre côté d’Araz, le lieu militaire (en Azerbaydjan) a été vidé des Arméniens, ceux qui sont restés, ont été massacrés ou enlevés. L’année dernière il y avait beaucoup de rapatriés, les nombres des victimes et des vivants ne sont pas connus. Les survivants du génocide sont parsemés, ils ne savent pas où sont les villageois, leurs familles, s’ils étaient vivants ou morts.

Le narrateur est Tagouhi Ohanessyan du village Ghalassar de la région Salmast. Actuellement elle vit au village Khalillou de l’Ancien Nakhijevan. Elle a 38 ans.

Nous sommes 7. Un de nous qui travaille. Mon frère est allé à Bachkalé, là où mon père a été tué. Nous avons survécus aux horreurs kurdes, et nous nous sommes réfugiés de Bachkalé à Salmast il y a 15 ans.

La signature de la narratrice : Tagouhi Vardanyan

PS. Selon la narratrice, dans les villages Baz, Arak, Bachkalé, Hérésséan, Haspstan, Haratoun, Tchoukh, personne n’a survécu. Au couvent Bardoughiméos, quelques personnes ont pu se sauver.

Tagouhi Vardanyan

Hambardzoum Galoustyan a écrit le témoignage.









Follow us



DONATE

DonateforAGMI
TO KEEP THE MEMORY OF THE ARMENIAN GENOCIDE ALIVE

Special Projects Implemented by the Armenian Genocide Museum-Institute Foundation

Bourse d’études Lemkin

Lemkin
Le MIGA annonce la bourse d’études Lemkin 2019

TOUMANIAN 150

100photo

TRANSFÈRE TA MÉMOIRE

100photo
Partage l’histoire de ta famille,
transfère ta mémoire aux générations

À l’encontre du 24 avril, le Musée-Institut de Génocide des Arméniens a lancé l’initiative «Transfère ta mémoire».

“AGMI” foundation
8/8 Tsitsernakaberd highway
0028, Yerevan, RA
Tel.: +374 39 09 81
    2007-2018 © Le Musée-Institut du Génocide Arménien     E-mail: info@genocide-museum.am